Avantage Lorenzo ?

  • A
  • A
Avantage Lorenzo ?
Partagez sur :

Eclipsés par un Casey Stoner intouchable sur la piste de Losail, il y a dix jours, lors du premier acte de la saison MotoGP 2011, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa sont attendus au tournant de Jerez, ce week-end, pour le Grand Prix d'Espagne. Apparu diminué au Qatar, le pilote catalan du team Honda pourrait cette fois encore souffrir de la comparaison avec le champion du monde majorquin.

Eclipsés par un Casey Stoner intouchable sur la piste de Losail, il y a dix jours, lors du premier acte de la saison MotoGP 2011, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa sont attendus au tournant de Jerez, ce week-end, pour le Grand Prix d'Espagne. Apparu diminué au Qatar, le pilote catalan du team Honda pourrait cette fois encore souffrir de la comparaison avec le champion du monde majorquin. Dani Pedrosa est tombé de haut il y a dix jours. Alors qu'il savourait une pré-saison sans nuage, comme il n'en avait plus vécue depuis trois ans, le Catalan comptait bien tenir la dragée haute à son nouveau coéquipier sur le circuit de Losail, théâtre du tout premier Grand Prix de la saison. Las pour lui, Casey Stoner ne l'a pas attendu pour offrir à Honda son tout premier succès inaugural depuis 2003. Et, sans doute pire encore, Jorge Lorenzo, son grand rival de chez Yamaha, lui a également damé le pion avec une machine présumée inférieure. A Jerez ce week-end, l'orgueil du champion qu'il est devrait le pousser à prendre sa revanche, devant un public espagnol forcément partagé. Encore faudrait-il que le physique suive. Car si Dani Pedrosa a lâché prise à mi-course au Qatar, ce n'est pas par manque de compétitivité. Alors qu'il semblait totalement remis de cette triple fracture de la clavicule gauche subie en octobre dernier au Japon, le pilote Honda a été rattrapé par la douleur en plein Grand Prix, contraint malgré lui de baisser le pied. "Honnêtement je ne m'attendais pas à ce que mon bras réagisse comme ça parce que je n'avais eu aucun problème durant la pré-saison, je pensais donc le problème résolu, a-t-il alors avoué, déçu de n'avoir pu sauver que le podium. Je me suis senti très mal durant la course et me suis immédiatement rendu compte que ma blessure n'était pas complètement guérie." A tel point qu'aujourd'hui, il se murmure dans les paddocks que l'enfant de Sabadell pourrait repasser sur le billard après le rendez-vous de Jerez, le report du Grand Prix du Japon dégageant un créneau d'un mois avant la reprise du championnat à Estoril. Lorenzo: "Jerez, la plus belle victoire de ma carrière" Battu sur le fil par Jorge Lorenzo l'an passé en Andalousie, Dani Pedrosa devrait donc ce week-end encore avoir bien du mal à résister au Majorquin. Lui qui n'a pourtant jamais manqué un podium à Xérès depuis sa promotion en MotoGP en 2006, et s'y est même imposé en 2008. Gonflé à bloc après une prestation qatarienne que l'on n'attendait pas aussi probante, le champion du monde en titre saura à n'en pas douter tirer parti de la faiblesse manifeste de son plus sérieux concurrent en terre espagnole. "Je suis prêt à retourner à Jerez. Nous avons très bien commencé le championnat au Qatar et je crois que c'est le moment idéal pour courir devant mes supporters", dixit Jorge Lorenzo sur le site officiel du MotoGP. Et le pilote Yamaha de se remémorer sa victoire ici-même en 2010 pour affirmer un peu plus ses prétentions: "C'était peut-être la plus belle victoire de ma carrière parce que j'avais réduit un écart considérable sur les derniers tours." Dani Pedrosa n'a certainement pas oublié non plus. Ce qui n'est pas pour soigner son moral.