Avantage Le Mans

  • A
  • A
Avantage Le Mans
@ Maxppp
Partagez sur :

EUROLIGUE - Vainqueur à l'aller de l'Asvel (85-75), le MSB est bien parti pour se qualifier.

EUROLIGUE - Vainqueur à l'aller de l'Asvel (85-75), le MSB est bien parti pour se qualifier. "Rester dans la roue", tel était l'objectif fixé par Vincent Collet à ses troupes ce mardi au Mans en vue du match retour, dans trois jours à l'Astroballe. Le stratège de l'Asvel le savait: à Antarès, ce n'était pas une partie de plaisir qui attendait ses hommes. Les Turcs de Banvit, deux fois dominés par les Sarthois au palier précédent, pouvaient en attester. En ce deuxième tour préliminaire de l'Euroligue, la première confrontation franco-française de la saison, à dix jours de la reprise de la Pro A, sentait le soufre. Et a du reste tenu toutes ses promesses en terme d'intensité. Pour gagner le droit de sans doute affronter le redoutable Khimki Moscou aux portes de la phase de poules de la première des compétitions continentales – les Russes l'ayant emporté aisément sur le parquet du Boudivelnik Kiev un peu plus tôt dans la soirée (58-87) – Manceaux et Villeurbannais se sont efforcés de ne pas compromettre leurs chances dès le premier acte de leur opposition fratricide. Une mission tenue 38 minutes durant par les visiteurs. Mais pas davantage... Très vite dans le rythme et portée par un tandem Gelabale-Vassallo prometteur d'entrée de match (9 et 8 points respectivement dans le seul premier quart-temps), l'Asvel s'est d'abord montrée conquérante sur le parquet sarthois (18-22 après dix minutes), avant de subir un contrecoup physique manifeste. Dans le deuxième quart, la précision a beau être un atout rhodanien (66% à 2 points, 33% à 3 points), le MSB revient petit à petit dans le match, emmené notamment par Rupert et Kahudi et flanqué d'un joli pourcentage au lancer franc (87%). Plus efficaces par ailleurs dans la raquette, adverse en particulier (10 rebonds offensifs à la mi-temps contre 5), les locaux prennent les devants au tableau d'affichage juste avant le repos (40-38). Batista décisif Avec l'abattage de Koffi (13 points au final) et le réveil de Diot, la tendance se confirme dans le troisième acte, même si Vassallo, impressionnant face à Podgorica au tour précédent et de nouveau incisif ce mardi du haut de ses 29 unités amassées, permet aux siens de ne pas sombrer. Grâce au Portoricain, auteur de 11 points consécutifs, le score passe de 57-48 à 66-62 en fin de période. Gelabale et Zizic (14 et 11 unités chacun ce soir) emboitent alors le pas de Vassallo pour remettre l'Asvel à niveau (71-71). En vain. A 78-75, le show Batista commence, et se révèle fatal aux hommes de Vincent Collet. Le Brésilien s'arrête finalement à 18 points, mais les dégâts sont considérables pour une Asvel qui concède au buzzer dix longueurs d'avance à son hôte, après avoir limité la casse jusqu'à la 38e minute (85-75). S'il doit y avoir un deuxième club français en Euroligue cette saison, outre Cholet, ce sera probablement le MSB, qui aura toutefois fort à faire lors du troisième tour préliminaire. A moins que l'Asvel ne se transcende à l'Astroballe vendredi.