Avantage Dallas !

  • A
  • A
Avantage Dallas !
Partagez sur :

Les Mavs y sont presque. S'ils doivent encore s'imposer en Floride pour décrocher le premier titre de leur histoire, les Texans mènent désormais 3-2 dans leurs Finals face au Heat. Porté par un impressionnant 56,5% de réussite collective, Dallas a en effet enlevé la cinquième manche 112-103, les 29 points de Dirk Nowitzki l'emportant sur le triple-double de LeBron James...

Les Mavs y sont presque. S'ils doivent encore s'imposer en Floride pour décrocher le premier titre de leur histoire, les Texans mènent désormais 3-2 dans leurs Finals face au Heat. Porté par un impressionnant 56,5% de réussite collective, Dallas a en effet enlevé la cinquième manche 112-103, les 29 points de Dirk Nowitzki l'emportant sur le triple-double de LeBron James... "C'est ce soir ou jamais!" avait prévenu LeBron James en préambule d'un match 5 forcément décisif depuis mardi et l'égalisation des Mavs. Les deux prochaines manches ont beau se dérouler à Miami - le match 5 dès dimanche, les chiffres plaident en effet en faveur des hommes de Rick Carlisle : sur les 26 précédents, le vainqueur de la cinquième manche a en effet été titré à 19 reprises. Un historique qui témoigne de la mission qui attend désormais le Heat et son Big Three. "Rien n'est encore joué, tempérait néanmoins Chris Bosh à l'issue de la rencontre, on n'a certes plus droit à l'erreur mais on bénéficie toujours de l'avantage du terrain. A nous d'en profiter et de faire de ses deux derniers matches un véritable enfer pour les Mavs." Pour ce faire, les Floridiens devront faire voler en éclats la confiance qui semble désormais bercer les troupes de Mark Cuban. En attestent ainsi les 56,5% de réussite collective affichés par les Mavericks à l'occasion de ce match 5. Après avoir tourné à plus de 60% trois quart-temps durant, les Mavs ont d'ailleurs failli entrer dans les manuels d'histoire de la Ligue avec 13 tirs primés (sur 18 tentés), n'échouant qu'à un trois point du record en la matière. Malgré cette verve, les Mavs n'en ont pas moins été fidèles à leurs habitudes et ont attendu les ultimes minutes de la rencontre pour venir à bout de leurs invités. Après avoir compté jusqu'à dix points de débours dans le troisième quart, c'est en effet le Heat qui pointait devant à l'attaque des cinq dernières minutes, un tir primé de Dwyane Wade conférant ainsi quatre points d'avance aux Floridiens (95-99). Mais comme lors des deux précédents succès texans, dans les matches 2 et 4, la dernière ligne droite a été à sens unique avec un 15-3 à l'avantage des Mavericks pour sceller ce troisième succès. Un nouvel effondrement floridien aux airs de déjà vu avec notamment un LeBron James partagé entre discrétion et maladresse. Car après avoir touché le fond il y a deux jours avec seulement 8 points à 3 sur 11 au compteur - une grande première en 90 matches de playoffs, le double MVP a eu beau y aller d'un triple-double, ses 17 points, 10 rebonds et 10 passes ne suffiront pas à faire taire ses détracteurs. Et ce d'autant plus que l'ancien Cav a de nouveau failli dans le quatrième quart, attendant en effet les toutes dernières secondes et un match d'ores et déjà acquis aux Texans pour inscrire son seul panier de la période. Ses deux échecs derrière l'arc alors que les Jason et Jason texans parachevaient leur chef oeuvre ont ainsi précipité la défaite floridienne. La faute donc à la traction arrière texane Jason Kidd-Jason Terry. Dirk Nowitzki a certes été égal à lui-même, l'Allemand terminant meilleur marqueur du match avec 29 points à 9 sur 18 aux tirs agrémentés d'un layup capital dans les dernières minutes, mais ce sont bien les deux compères des lignes arrières qui ont fait la différence. Respectivement auteurs de 21 et 13 points avec pour chacun un 3 sur 5 à trois points, Terry et Kidd ont en effet enchaîné trois tirs primés en à peine deux minutes avant de sceller la victoire des leurs sur la ligne des lancers et d'afficher 8 et 5 points dans le final réussi des troupes de Mark Cuban. Pas en reste, JJ Barea a, lui, rendu un 4 sur 5 à longue distance et pouvait déjà se tourner vers le match 6. "Ce sera forcément très compliqué de s'imposer chez eux. Mais la victoire ramenée lors de la deuxième manche prouve qu'on est capable de le faire. Ce sera le match le plus important de notre carrière." soufflait ainsi la doublure de Jason Kidd.