Auxerre fait sa prière

  • A
  • A
Auxerre fait sa prière
Partagez sur :

Déjà battu sur la pelouse de l'AC Milan (0-2) et par le Real Madrid à l'Abbé-Deschamps (0-1), Auxerre se déplace à Amsterdam mardi soir, lors de la 3e journée de la Ligue des champions, pour prendre ses premiers points sur la scène européenne. En cas de défaite face à l'Ajax, les hommes de Jean Fernandez n'auraient déjà plus grand-chose à espérer dans ce groupe G.

Déjà battu sur la pelouse de l'AC Milan (0-2) et par le Real Madrid à l'Abbé-Deschamps (0-1), Auxerre se déplace à Amsterdam mardi soir, lors de la 3e journée de la Ligue des champions, pour prendre ses premiers points sur la scène européenne. En cas de défaite face à l'Ajax, les hommes de Jean Fernandez n'auraient déjà plus grand-chose à espérer dans ce groupe G. Jamais deux sans trois pour Auxerre ? C'est ce que veulent éviter les hommes de Jean Fernandez. Déjà vaincus par les deux ténors du groupe G, l'AC Milan (0-2) et le Real Madrid (0-1), les Bourguignons n'ont plus beaucoup de marge s'ils veulent éviter de terminer quatrièmes, sans porte de sortie en Ligue Europa. Le problème, c'est que le pire les attend à Amsterdam, mardi soir, lors de la troisième journée de la Ligue des champions. Car l'Ajax n'est peut-être pas au niveau des Rossoneri et des Merengue, mais il est le plus sérieux rival de l'AJA pour la troisième place, donc le plus motivé et le plus dangereux. Un paramètre que les Icaunais vont devoir prendre en compte. "Les deux prochains matches seront un tournant à bien négocier", estime fort justement l'entraîneur auxerrois, qui a conscience des conséquences qu'aurait une troisième défaite de rang dans cette poule relevée. S'ils ont pu avoir l'impression de tutoyer Milanais et Madrilènes, avec à chaque fois des défaites plus qu'honorables, ils doivent s'attendre à souffrir davantage aux Pays-Bas, contre une équipe néerlandaise emmenée par son duo d'attaquants Suarez-El Hamdaoui qui n'a pris qu'un point en deux matches, face aux Lombards (1-1), et qui en cas de succès aurait quatre longueurs d'avance sur Auxerre. "On est des compétiteurs: on débute un match pour obtenir le meilleur résultat possible, la victoire. Mais l'Ajax à domicile, c'est costaud. Ils avaient fait un grand match contre l'AC Milan... Mais on vient pour gagner. Si on prend un point, ce sera aussi un bon résultat. Une défaite rendrait les choses très très compliquées", prévient Jean Fernandez sur le site de la Fifa. Mais sans Ireneusz Jelen en attaque, toujours en délicatesse avec un genou et donc forfait pour ce déplacement à l'ArenA, le potentiel offensif des Bourguignons est encore plus limité. Dennis Oliech, qui devrait réintégrer le onze de départ, suffira-t-il à permettre aux siens d'inscrire leur premier but dans la compétition ? "Le casse-tête, on l'a depuis le début de la saison. Un club comme l'AJA est programmé pour jouer le maintien en L1 et on se retrouve à jouer deux compétitions. On se doit de les jouer. En C1, on va jouer le coup à fond jusqu'au dernier match et éviter d'être trop ridicule", concède Fernandez. Les joueurs de Martin Jol, deuxièmes de leur championnat à un point du PSV Eindhoven, sont en plus dans une superbe forme puisqu'ils viennent de gifler NAC Breda (3-0) alors que l'AJA s'est inclinée à domicile contre Bordeaux (0-1). Tout semble jouer contre Auxerre.