Auxerre et Monaco à la trappe

  • A
  • A
Auxerre et Monaco à la trappe
Partagez sur :

Chambéry et Wasquehal, pensionnaires de CFA 2, ont poursuivi le bal des surprises en 32e de finale de la Coupe de France, en éliminant respectivement Monaco (1-1 a.p., 3 t.a.b. à 2) et Auxerre (2-1) au lendemain de la victoire du Paris FC à Toulouse. De son côté, Nice s'en est sorti tout juste à Créteil, aux tirs au but (1-1 a.p., 6 t.a.b. à 5).

Chambéry et Wasquehal, pensionnaires de CFA 2, ont poursuivi le bal des surprises en 32e de finale de la Coupe de France, en éliminant respectivement Monaco (1-1 a.p., 3 t.a.b. à 2) et Auxerre (2-1) au lendemain de la victoire du Paris FC à Toulouse. De son côté, Nice s'en est sorti tout juste à Créteil, aux tirs au but (1-1 a.p., 6 t.a.b. à 5). La Ligue 1 n'y est pas vraiment en ce début d'année 2011. Après Toulouse ridiculisé chez lui par le Paris FC vendredi (1-2), Monaco et Auxerre ont fait encore pire, en s'inclinant respectivement à Chambéry (1-1 a.p., 2 t.a.b. à 3) et à Wasquehal (1-2), deux clubs de CFA 2. Chacun a connu des fortunes diverses, puisque Monaco a vite réagi à l'ouverture du score de Dubard, quasiment d'entrée de jeu (1-0, 4e), avec un but de Malonga (1-1, 21e). Si les Monégasques sont tombés aux tirs au but malgré deux parades de Ruffier, les Auxerrois ont eux été dépassés lors de dix dernières minutes folles à Wasquehal, alors que l'ouverture du score de Quercia (0-1, 13e) semblait avoir mis l'AJA à l'abri. Au Stade municipal de Chambéry, les hommes de Guy Lacombe ne sont donc pas vraiment repartis du bon pied, après une fin d'année 2010 pourtant encourageante, qui avait vu l'ASM décrocher le nul à Paris (2-2) et battre Sochaux (2-1) en Ligue 1. Suite à un but de Haruna refusé dans les dernières minutes de la prolongation (114e) - mais également une main monégasque dans la surface sur un tir de Billoudet (102e) - les tirs au but ont donc fait la décision. Malgré deux arrêts de Ruffier face à Perez et Chmielinski, les pensionnaires de l'élite ont été bien trop maladroits: Niculae sur la barre, Lolo à côté, et pour finir Puygrenier sur le portier Bemenou... Sahinovic valide finalement le rêve chambérien, d'une frappe impeccable dans la lucarne droite du but monégasque. Sahinovic: "Il y a du foot maintenant à Chambéry" "C'est magnifique, c'est un exploit, la dernière fois que Chambéry avait vécu cela, je n'étais pas né, indiquait l'auteur de l'ultime tir au but devant les caméras d'Eurosport. C'était un grand plaisir de voir le public remplir le stade, c'était magique. Il y a du foot maintenant à Chambéry, en espérant que cela continue." Et il y a du foot également à Wasquehal, qui se rappelle donc à son bon souvenir après six saisons passées en Ligue 2, de 1998 à 2003. Face à Auxerre, les joueurs de Régis Bogaert ont longtemps couru après le score après le but rapide de Quercia. Mais l'AJA a complètement craqué en fin de match, sur une volée de Debuchy (1-1, 80e) et un penalty de Coulibaly suite à une faute de Traoré sur Robert (2-1, 88e). La délocalisation au Stadium Lille Métropole (où évolue habituellement le Losc), devant plus de 3 000 spectateurs, aura donc eu du bon pour l'ESW, qui a surfé à plein sur l'effet Coupe en profitant d'une ambiance surchauffée alors que l'AJA aurait dû plier le match à de nombreuses reprises en première période. Dudka et Quercia ont en effet frappé sur les montants en première période... Enfin, Nice est lui aussi passé tout près de la déconvenue à Créteil, adversaire toutefois plus huppé puisqu'évoluant en National. Les Aiglons ont eu recours à la séance de tirs au but pour repartir vainqueurs de Duvauchelle, au terme d'un scénario très proche de celui de Chambéry-Monaco. Lesage avait ouvert le score en début de match (1-0, 5e), avant l'égalisation rapide de Mouloungui (1-1, 18e). Mais pour les clubs de la Côte-d'Azur, la loterie n'a pas tourné dans le même sens.