Auxerre est dans le flou

  • A
  • A
Auxerre est dans le flou
Partagez sur :

Premier non relégable avec trois points d'avance sur Monaco, Auxerre a une marge de manoeuvre limitée dans la course au maintien. D'autant plus que l'AJA, en déplacement à Rennes samedi soir lors de la 29e journée de Ligue 1, sera privée de Jelen et Pedretti, deux joueurs majeurs. A cela s'ajoute l'incertitude concernant l'avenir sur le banc de Jean Fernandez...

Premier non relégable avec trois points d'avance sur Monaco, Auxerre a une marge de manoeuvre limitée dans la course au maintien. D'autant plus que l'AJA, en déplacement à Rennes samedi soir lors de la 29e journée de Ligue 1, sera privée de Jelen et Pedretti, deux joueurs majeurs. A cela s'ajoute l'incertitude concernant l'avenir sur le banc de Jean Fernandez... Affronter Rennes n'est déjà pas simple. Pour une équipe qui joue sa survie comme Auxerre encore moins. Mais l'AJA collectionne, en plus, de sérieux handicaps avant son déplacement en Bretagne, samedi soir lors de la 29e journée de Ligue 1. D'une, sa situation au classement est pour le moins préoccupante. De deux, l'AJA devra se passer de ses deux meilleurs joueurs, Benoît Pedretti et Ireneusz Jelen. De trois, l'avenir incertain de Jean Fernandez sur le banc bourguignon n'arrange rien. A la limite, la situation comptable n'est pas le plus problématique car même s'ils sont premiers non relégables et n'ont que trois points d'avance sur Monaco, les Auxerrois ne sont pas en crise de résultats. Pour preuve leurs deux victoires en trois matches disputés en mars contre le PSG (1-0) et Sochaux (2-0). Non, le plus inquiétant est de savoir comment l'AJA va pouvoir s'en sortir contre la meilleure défense de l'élite sans ses deux principaux atouts, Benoît Pedretti souffrant des adducteurs et Ireneusz Jelen du mollet. Fernandez attend de voir Auteurs de cinq buts chacun, soit près d'un tiers des réalisations du club cette saison (10 sur 32), les deux hommes donnent une toute autre allure à l'équipe quand ils sont là. Il y a deux semaines, le buteur polonais avait d'ailleurs inscrit un doublé décisif face aux Sochaliens alors qu'il avait été aligné dans le couloir droit. "Une solution ponctuelle", dixit Jean Fernandez, sur laquelle Auxerre ne pourra donc pas compter à Rennes. L'absence du milieu de terrain et capitaine auxerrois est, elle, également très préjudiciable puisque sans lui, l'AJA n'a pas gagné le moindre match cette saison en championnat (trois défaites à Caen, Nancy et Nice, cinq nuls face à Sochaux, Marseille, Montpellier, Lyon et Lille). A part croiser les doigts, et compter sur la solidité défensive de son équipe, Jean Fernandez n'aura pas trente-six solutions pour espérer ramener un point de Bretagne. Une défaite pourrait en revanche précipiter ses joueurs dans la zone rouge, Monaco ayant un déplacement à sa portée à négocier à Arles-Avignon, bon dernier du classement. Le maintien, que Guy Roux érigeait si souvent comme objectif, est loin d'être acquis. Ce qui fait hésiter Jean Fernandez, en poste depuis 2006, à prolonger l'aventure sur le banc de l'AJA. "Je n'ai encore rien décidé, assure dans L'Yonne Républicaine l'entraîneur bourguignon. On verra à la fin de saison si je reste ou pas. Aujourd'hui, mon cas n'est pas une priorité. Ma priorité, c'est le maintien."