Auxerre compte sur Oliech

  • A
  • A
Auxerre compte sur Oliech
Partagez sur :

Réputé pour sa vitesse, mais aussi sa maladresse devant le but, Dennis Oliech est peut-être en train de franchir un cap. L'attaquant kényan a inscrit cinq buts en quatre matches de championnat depuis le début de la saison, ce qu'il n'était encore jamais parvenu à faire sur un exercice entier de Ligue 1. Une bonne nouvelle pour l'AJ Auxerre, qui compte sur son buteur pour déstabiliser Rennes dimanche lors de la 11e journée.

Réputé pour sa vitesse, mais aussi sa maladresse devant le but, Dennis Oliech est peut-être en train de franchir un cap. L'attaquant kényan a inscrit cinq buts en quatre matches de championnat depuis le début de la saison, ce qu'il n'était encore jamais parvenu à faire sur un exercice entier de Ligue 1. Une bonne nouvelle pour l'AJ Auxerre, qui compte sur son buteur pour déstabiliser Rennes dimanche lors de la 11e journée. Débarqué en Europe en 2005, précédé d'une réputation flatteuse acquise au Qatar, Dennis Oliech n'a pas vraiment confirmé les espoirs placés en lui. Rapide et technique, le Kényan a rapidement impressionné par ses qualités de percussion. Mais sa maladresse devant le but et son manque d'efficacité ne lui ont pas vraiment permis de se rendre indispensable au FC Nantes, qu'il quitte après quatre buts inscrits en championnat en une saison et demie. Désireux de prouver qu'il a sa place en Ligue 1, après la saison cauchemardesque des Canaris - relégués à l'issue de la saison 2006-2007 après 44 ans de présence au sein de l'élite - le natif de Nairobi arrive à Auxerre avec la ferme intention de s'imposer. Mais s'il parvient à se rendre utile dans le jeu et à devenir un élément important de l'équipe, Oliech doit se contenter de statistiques faméliques pour un buteur: trois buts en 26 matches la première saison, deux buts en 30 matches la suivante, et quatre en 33 matches lors des deux derniers exercices. L'arrivée de Laurent Fournier à la place de Jean Fernandez sur le banc de l'AJA, ainsi que les départs des attaquants Valter Birsa et Julien Quercia, lui permettent de gagner du temps de jeu cette saison. Il n'a pas laissé passer sa chance. Plutôt discret en début de saison, où Alain Traoré, déjà auteur de six buts en championnat, portait l'équipe bourguignonne à bout de bras, le Kényan prend peu à peu le relais du Burkinabé. Auteur du but de l'égalisation à Lorient (1-1), le 21 septembre dernier à l'occasion de la 7e journée, le joueur âgé de 25 ans ne s'est quasiment plus arrêté de marquer depuis. Fournier: "Oliech est bien parti" Après un triplé face à Sochaux la semaine suivante (4-1), Oliech est resté muet à Saint-Etienne (1-1), avant de remettre ça face à Lille la semaine dernière. Ce qui n'a pas empêché les siens de s'incliner (1-3). Une défaite assez logique pour l'AJA qui, en dépit d'un nombre élevé de matches nuls (six, pour deux victoires et deux défaites), occupe une dixième place assez conforme à son niveau. Laurent Fournier attend toutefois plus de ses hommes: "Je vise une place dans les huit premiers, plus un coup en Coupe, a-t-il ainsi confié à L'Yonne Républicaine avant la réception, dimanche au stade de l'Abbé-Deschamps lors de la 11e journée, du Stade rennais, l'une des grosses écuries du championnat. Pour y arriver, il faut continuer à travailler car ce groupe a une belle marge de progression. Il faut y aller étape par étape, et dans cette optique, avoir 25 ou 27 points à la trêve serait une bonne chose." Pour atteindre ses objectifs, le technicien icaunais compte sur l'efficacité retrouvée d'Oliech, qu'il cite parmi les satisfactions du début de saison: "Dans l'ensemble, tous les joueurs ont le bon état d'esprit. L'arrivée d'Edouard Cissé nous a fait du bien. C'est un joueur d'expérience qui connaît la victoire. Chafni, Oliech et Traoré sont également bien partis, tout comme Coulibaly et Boly." Classés en 5e position à cinq longueurs du leader parisien, les Bretons veulent toutefois prouver, à l'occasion de ce déplacement en terre bourguignonne, qu'ils sont des candidats crédibles au podium. Mais le match de jeudi au stade de la Route-de-Lorient en Ligue Europa, face au Celtic Glasgow (1-1), a peut-être laissé des traces. A l'AJA et Oliech de tenter d'en profiter.