Aux petits oignons...

  • A
  • A
Aux petits oignons...
Partagez sur :

Si la préparation physique du XV de France pour la Coupe du monde (9 sept.-23 oct.) promet de mettre Thierry Dusautoir et ses coéquipiers à rude épreuve durant tout l'été, Marc Lièvremont et son staff ont aussi prévu des plages détente, dont le programme est tenu secret, destinées à la décompression du groupe. A l'image ce week-end d'un concours de cuisine, façon Top Chef.

Si la préparation physique du XV de France pour la Coupe du monde (9 sept.-23 oct.) promet de mettre Thierry Dusautoir et ses coéquipiers à rude épreuve durant tout l'été, Marc Lièvremont et son staff ont aussi prévu des plages détente, dont le programme est tenu secret, destinées à la décompression du groupe. A l'image ce week-end d'un concours de cuisine, façon Top Chef. Il est difficile de gérer un groupe de trente jeunes hommes pendant deux mois de préparation à une Coupe du monde, Marc Lièvremont a donc inscrit au programme ce qu'il appelle des "dérivatifs". L'entraîneur du XV de France a même affiné la technique en plaçant sous secret ce programme de loisirs. "Je ne vais pas vous en parler car les joueurs eux-mêmes ne sont pas au courant", déclarait ainsi le sélectionneur national lors de sa première conférence de début de stage. "C'est un grand jeu entre nous car ils vont essayer de nous piéger." "On a apporté autant de soins à ces dérivatifs qu'à la trame physique et rugbystique à travers le choix des sites et celui des coupures de quatre ou cinq jours entre les cycles de travail", a-t-il précisé, alors que l'ensemble des sélectionnés et leur encadrement s'apprêtent en fin de semaine à quitter le cadre familier du CNR de Marcoussis, rejoint depuis une semaine, pour le premier des deux stages de la préparation en Haute-Loire. "Au Chambon-sur-Lignon (du 8 au 18 juillet, ndlr), un site de tourisme vert, il y a de quoi faire des raids par exemple. Les joueurs se doutent bien que l'activité sera adaptée à l'environnement. Le reste, ils le découvriront sur place." Sous les ordres de Christian Constant Avant cette première mise au vert, Dusautoir et ses partenaires ont pu ce week-end goûter dans tous les sens du terme l'un de ces premiers dérivatifs, gardé secret jusqu'au bout. Conviés samedi après une séance d'entraînement au déjeuner de clôture du congrès annuel de la fédération française de rugby (FFR) à Versailles, les Bleus se sont retrouvés propulsés dans un concours de cuisine façon Top Chef sous les ordres de quatre toques étoilées, dont Christian Constant et Yves Cambeborde, rapporte RMC. Réunis par équipes de six à huit, les Tricolores, rhabillés pour l'occasion de pied en cape, étaient invités à préparer des repas pour une cinquantaine de convives avec des ingrédients imposés. Une expérience inédite pour la plupart d'entre eux destinée là encore à assoir la cohésion du groupe dans un contexte plus détendu. En attendant le bol d'oxygène de la semaine prochaine, les Tricolores ont pu s'aérer la tête et l'esprit hors de Marcoussis, prenant leurs quartiers l'espace d'une nuit dans un centre de séminaires, proche de Rambouillet, avant de verser dans le ludique dimanche au cours d'une séance de paintball. A un peu plus de deux mois de l'entrée en lice des Bleus face au Japon, Lièvremont et son staff gardent encore bien des surprises dans leur chapeau...