Auteuil sera au Stade de France

  • A
  • A
Auteuil sera au Stade de France
@ Reuters
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - La tribune Auteuil a annoncé qu'elle irait supporter le PSG le 1er mai.

COUPE DE FRANCE - La tribune Auteuil a annoncé qu'elle irait supporter le PSG le 1er mai. La présence du PSG en finale de la Coupe de France, le samedi 1er mai prochain face à Monaco, est un vrai casse-tête pour les autorités. Et ce n'est pas l'annonce faite par trois des principales associations du virage Auteuil qui va leur simplifier les choses. Les représentants des Supras Auteuil et des Authentiks (tribune G assimilée Auteuil) ont tenu jeudi une conférence de presse pour annoncer leur volonté d'aller supporter le PSG. La Grinta n'était pas représentée. Depuis le clasico face à l'OM, celles-ci avaient appelé au boycott face à Sochaux, le 13 mars, puis contre Bordeaux, le 10 avril, avec plus ou moins de succès auprès de leur "base", le virage Auteuil étant copieusement garni lors de la victoire face aux Girondins (3-1). Mécontentes de la façon dont le PSG avait agi après les incidents ayant entouré le match PSG-OM, les trois associations se rendront à Saint-Denis "en mode revendication" pour reprendre le terme du porte-parole des Supras, Christophe Uldry. Derrière ce terme de "revendication", il y a la volonté de critiquer la direction du PSG, pointée du doigt pour n'avoir pas dénoncé l'origine raciste de la rixe ayant opposé des supporters du kop de Boulogne à des membres du virage Auteuil, le 28 février dernier, avant PSG-OM. Un membre du Kop, Yann Lorence, lynchée par un groupe de "Viragistes", est mort des suites de ses blessures le 18 mars dernier, sans que son degré d'implication dans les incidents n'ait été encore mesuré. "Pas dans une logique de confrontation" Christophe Uldry a annoncé qu'une trentaine de plaintes contre X et nominatives étaient en cours de constitution avec l'association SOS Racisme contre des membres de Boulogne, pour insultes racistes et violences. "On n'avait jamais porté plainte", a-t-il expliqué. "Il faut en sortir. On ne peut pas s'en priver." Pour autant, les supporters du virage Auteuil ne souhaitent pas envenimer les choses. "Nous ne sommes dans une logique de confrontation mais cette finale sera très chaude. On nous l'annonce comme ça de la part de (la tribune) Boulogne", a expliqué Christophe Uldry. Pour parer à tout incident et contrer toute tentative de "vengeance" du Kop, les autorités ont déjà prévu des mesures pour assurer la sécurité tant à l'extérieur qu'à l'intérieur du Stade de France : contrôle des tickets, parcours préférentiels dans les transports, stricte séparation dans le virage parisien, etc. Par ailleurs, les trois groupes de supporters parisiens ont dénoncé, par la voix de leurs avocats, des "approximations" et des "erreurs" dans les faits qui leur sont reprochés par les pouvoirs publics et qui pourraient conduire à leur dissolution. "Le gouvernement a pris sa décision pour des raisons politiques sans examiner les motifs juridiques", a expliqué François Gilbert, l'avocat des Authentiks. Supras, Authentiks et Grinta doivent être entendus mardi par la commission ad hoc au ministère de l'Intérieur qui se prononcera ensuite sur une éventuelle dissolution, décrétée en dernier ressort par le Premier ministre.