Aulas veut un renvoi d'ascenseur pour Gignac

  • A
  • A
Aulas veut un renvoi d'ascenseur pour Gignac
Partagez sur :

En négociations pour l'arrivée d'André-Pierre Gignac, Jean Michel Aulas, le président de l'OL, a mis la pression sur son homologue toulousain. Interrogé par Europe 1, Aulas a ainsi estimé que la porte était entrouverte et a rappelé les bons rapports qu'il entretient avec le club de la Ville Rose, notamment depuis la dernière journée de la dernière Ligue 1, et un match nul (0-0) qui avait notamment permis aux deux équipes d'atteindre leurs objectifs.

En négociations pour l'arrivée d'André-Pierre Gignac, Jean Michel Aulas, le président de l'OL, a mis la pression sur son homologue toulousain. Interrogé par Europe 1, Aulas a ainsi estimé que la porte était entrouverte et a rappelé les bons rapports qu'il entretient avec le club de la Ville Rose, notamment depuis la dernière journée de la dernière Ligue 1, et un match nul (0-0) qui avait notamment permis aux deux équipes d'atteindre leurs objectifs.Jean-Michel Aulas parle rarement pour ne rien dire. Interrogé par Europe 1, le président lyonnais a ainsi mis la pression sur Olivier Sadran, toujours réticent à lâcher son attaquant international, André-Pierre Gignac. "Pour moi une porte entrouverte c'est une porte grande ouverte. Là je la considère comme entrouverte", explique ainsi Jean-Michel Aulas avant d'enchaîner sur une phrase lourde de sens.Une dernière journée arrangée ?"Olivier c'est un président formidable. Il s'inspire de mon travail, je fais pareil avec le sien. Quand on se rappelle la dernière journée (Toulouse-Lyon 0-0) et ce match qui permettait à tout le monde de répondre à ses objectifs. Nous de se qualifier pour le tour préliminaire, eux pour la Coupe de l'UEFA", lâche ainsi le président rhodanien avant de conclure: "Tout le monde était content, on ne va pas se fâcher maintenant". Un sous-entendu qui ne devrait pas beaucoup plaire du côté de Paris, écarté ce jour là de la course à l'UEFA.Le boss lyonnais a ensuite parlé de son recrutement alors que Lisandro Lopez et Michel Bastos porteront le maillot de l'ex-champion de France la saison prochaine. "On a décidé de faire une bonne équipe. A chaque poste, on veut les meilleurs joueurs possibles selon nos moyens. Lisandro Lopez rentre dans ce cadre là. Il faut investir lorsque l'on voit comment Marseille a recruté, Bordeaux a une très belle équipe et Paris est très fort", a ainsi déclaré Aulas.