Aulas: "Pas envie de vendre"

  • A
  • A
Aulas: "Pas envie de vendre"
Partagez sur :

Alors que Jean-Michel Aulas a annoncé un déficit sur le chiffre d'exploitation de 28 millions d'euros pour l'Olympique lyonnais sur l'exercice 2010/2011, le patron de l'OL n'est pas inquiet sur l'avenir de son club. Pour cette occasion, le président rhodanien est revenu sur les raisons d'une telle perte financière pour le Groupe OL.

Alors que Jean-Michel Aulas a annoncé un déficit sur le chiffre d'exploitation de 28 millions d'euros pour l'Olympique lyonnais sur l'exercice 2010/2011, le patron de l'OL n'est pas inquiet sur l'avenir de son club. Pour cette occasion, le président rhodanien est revenu sur les raisons d'une telle perte financière pour le Groupe OL. Jean-Michel, vous avez annoncé un déficit d'exploitation de 28 millions d'euros, quelles mesures seront mises en place pour un retour à l'équilibre des comptes lors de l'exercice 2011/2012 ? Elles ont été annoncées en début de saison quand on a eu la conviction que le résultat resterait déficitaire. Il faudra baisser la masse salariale. On devait vendre quatre joueurs lors du mercato d'été mais on n'en a vendu que deux. Il faudra continuer de négocier au plus près les reconductions de contrats ainsi que ceux des jeunes pour que leur rémunération soit en cohérence avec leur jeune âge. Il faut aussi réduire le train de vie du club. Ce déficit pourrait-il être un frein au développement de Lyon ? Lyon reste le premier club français sur le plan de sa structure financière et juridique avec plus de 100 millions de capitaux brut malgré la perte annoncée d'aujourd'hui. Même si le résultat est négatif cette année, il ne comporte pas de risques ni sur le plan de l'exploitation pour l'Olympique Lyonnais, ni de frein à nos développements et en particuliers la construction du stade. Après le rachat du PSG par les Qataris et l'annonce de la vente de l'OM. Avez-vous pensé un moment à jeter l'éponge ? Si à court terme, je devais vendre l'Olympique Lyonnais, je ne ferais pas de déclaration dans le journal Le Monde. Je ne pense pas que Magarita Louis-Dreyfus veuille vendre l'Olympique de Marseille. Concernant le Paris Saint-Germain, s'il y a des vendeurs, c'est qu'il y a des acheteurs. Aujourd'hui, pour que l'OL soit candidat à une victoire en Ligue des champions, cela passe par la construction d'un stade. Si on veut se rapprocher des meilleurs clubs européens, il faut en passer par le modèle que nous avons présenté ces dernières années et qui est en train de se mettre en place. Tant que l'on n'aura pas atteint ces objectifs, il n'y a pas eu d'envie de vendre. Je sais que dans les quatre ans à venir, on va retrouver le plus haut niveau européen et c'est ma plus grande satisfaction. "Al Jazeera, une aubaine pour le football français" Concernant la construction du futur stade de Lyon, où en sont les choses ? Je n'ai pas d'inquiétude ni d'information supplémentaire. J'espère que la dernière enquête publique, qui est plus technique, sera positive comme les huit autres afin de pouvoir attaquer les travaux dès le premier trimestre 2012. Concernant les droits TV, êtes-vous optimistes après le départ annoncé d'Orange ? La situation du football français était extrêmement difficile puisqu'il ne restait plus que Canal+ sur la distribution des matches car Orange avait annoncé son désengagement. Il y a avait un opérateur américain voulait venir sur le marché des droits TV. Ils n'ont pas pu venir car leur coût de distribution était trop élevé par a rapport à leur "business model". Les droits ont été lancés et un autre opérateur est arrivé que l'on n'avait pas prévu, c'est Al Jezeera. Celui qui va acquérir le lot des tablettes sera identifié comme l'opérateur du football français. C'est pour ces raisons là que je suis confiant. Certains députés veulent taxer à hauteur de 3% les transferts. Quel est votre avis sur ce projet de loi ? Je suis de très près cette affaire. A l'époque, je suivais tous les dossiers à l'Assemblée Nationale concernant le football français. Je crois savoir que cet amendement n'a pas été suivi par le Gouvernement et la Commission de suivi des lois. Je rappelle que le Droit à l'image collective cette année dans les comptes de l'OL, on a payé 4.3 millions d'euros pour le DIC alors que l'on avait baissé notre masses salariales de 12.5 millions d'euros. On aurait baissé notre charge salariale de 17 millions d'euros si on avait pas eu cet impôt important qui a taxe le football français et qui le conduit a être aujourd'hui dans de grosses difficultés. Je ne trouve pas que ce soit une bonne mesure. C'est de la pure démagogie. Je pense que cet amendement ne sera pas retenu. "Réaliser une grande performance" Lisandro sera-t-il bientôt de retour ? Il y a eu une amélioration mais là, on stagne un peu. Grâce à sa ténacité, il a gardé une forme physique qui lui permet d'être opérationnelle. Dès que les douleurs seront moins présentes, il pourra reprendre. La reprise est toute proche mais c'est toujours inquiétant d'avoir un joueur de sa qualité soit absent. J'aurais bien aimé avoir Lisandro à nos côtés lorsque nous avons commencé à prendre l'eau lors du déplacement à Madrid en Ligue des champions, ce mercredi (0-4). Mais les médecins sont formels, c'est une blessure qui a des réminiscences en terme de douleurs car à cet endroit-là car il y a des tendons. Psychologiquement, c'est très dur pour Lisandro. La seule chose que je puisse faire, c'est de le sécuriser pour qu'il revienne vite. Après la défaite face au Real Madrid en Ligue des champions, comment abordez-vous le match face à Lille, dimanche soir pour le compte de la 11eme journée de Ligue 1 ? Si elle n'a pas digéré la défaite de Madrid, c'est que Lille sera plus fort. L'entraîneur et les joueurs font tout ce qu'il faut pour montrer qu'on a réalisé de bons matches à l'extérieur comme ce fut le cas à Kazan, à Paris même si on a perdu. On a la capacité à bien jouer. J'ai confiance en mes joueurs pour qu'ils réalisent une grande performance dès dimanche, ce qu'ils ont montré depuis le début de saison m'incite à penser que la réaction va être positive. Maintenant, on ne joue pas devant n'importe qui. On affronte le champion de France détenteur de la Coupe de France. Chacun va jouer son va-tout. Je pense qu'ils vont réaliser une grande performance dès dimanche soir.