Aulas: "Nos chances ont diminué"

  • A
  • A
Aulas: "Nos chances ont diminué"
Partagez sur :

Invité ce lundi du Grand Forum d'Infosport, Jean-Michel Aulas est revenu sur le match nul de Lyon à Nice (2-2), dimanche à l'occasion de la 29e journée de Ligue 1. Le président de l'OL n'accable pas ses joueurs, mais semble avoir tiré un trait sur le titre. Quant à l'avenir de Claude Puel, il attendra la fin de la saison.

Invité ce lundi du Grand Forum d'Infosport, Jean-Michel Aulas est revenu sur le match nul de Lyon à Nice (2-2), dimanche à l'occasion de la 29e journée de Ligue 1. Le président de l'OL n'accable pas ses joueurs, mais semble avoir tiré un trait sur le titre. Quant à l'avenir de Claude Puel, il attendra la fin de la saison. Au lendemain du match nul concédé par l'Olympique Lyonnais à Nice (2-2) en encaissant deux buts dans le temps additionnel, lors de la 29e journée de Ligue 1, Jean-Michel Aulas, invité lundi soir du Grand Forum d'Infosport, a admis que "le résultat n'était pas celui que nous attendions." En effet, avec ce partage des points au stade du Ray, Lyon reste coincé à la quatrième place du classement. Et avec 50 points au compteur, les Rhodaniens comptent déjà huit longueurs de retard sur Lille, le leader, qui se trouve "sur une voie royale". Un écart impossible à combler ? "On peut dire que rien n'est joué, mais c'est vrai que nous nous sommes éloignés d'un huitième titre qui est l'objectif formidable d'un groupe de joueurs de qualité", a répondu le président de l'OL, qui, sans tirer à boulets rouges sur son équipe, semble tout de même résigné. "Le pourcentage de chances s'est diminué de manière très considérable", a-t-il ajouté. Et si, pour la troisième saison consécutive, Lyon rentrait bredouille, Claude Puel en payerait-il les frais, cette fois ? "Nous aurons, comme chaque année, à prendre en compte toute une série de paramètres. Claude est sous contrat pendant quatre ans. Il n'y a pas, aujourd'hui, d'éléments qui me permettent de dire qu'il n'ira pas au bout de son contrat. Pour le moment, on s'éloigne de l'objectif, c'est tout ce que je peux dire." Quant à la "réaction inhabituelle" d'Hugo Lloris (Lire aussi: Lyon accuse le coup), qui "n'a pas l'habitude d'exploser comme cela", le patron des Gones invite à en tirer les enseignements nécessaires: "Sa réaction est tellement spontanée, qu'il faut la prendre en compte." Mais n'est-il pas déjà trop tard ?