Aulas : "le verdict, c'est samedi"

  • A
  • A
Aulas : "le verdict, c'est samedi"
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le président de l'OL aborde la saison 2010-11 avec toujours de grandes attentes.

LIGUE 1 - Le président de l'OL aborde la saison 2010-11 avec toujours de grandes attentes. Jean-Michel Aulas aime son club. C'est une évidence. Mais cela le pousse parfois à tenir des propos légèrement exagérés. Évoquant la tournée des matches amicaux de l'OL, cet été, le président s'est ainsi fendu de ce constat : "partout où on est allé jouer à l'étranger, même à l'Emirates cup, où il y avait quand même le Celtic, l'AC Milan et Arsenal, Lyon était la tête d'affiche, et sans être prétentieux, on mesure avec beaucoup de satisfaction la nouvelle aura de l'Olympique lyonnais". Certes, en atteignant la saison passée le cap des demi-finales de la Ligue des champions pour la première fois de son histoire, le club rhodanien a franchi un palier dans la reconnaissance européenne. Mais, pour entrer dans le gotha, et "JMA" le sait, il va falloir remporter l'épreuve-reine. Et c'est l'objectif avoué de l'OL d'ici les trois prochaines saisons. "On veut progresser et essayer de gagner cette Champions League avant la construction du nouveau stade (2013)." Gomis refuse Fenerbahçe Pour la saison européenne à venir, le boss de l'OL est conscient des difficultés. "Evidemment, aller le plus loin possible, mais il faut gérer le différentiel entre le rêve et la réalité. Aller en demi-finales, comme on l'a fait l'an dernier, c'est quelque chose de fantastique, et on mesure l'effet cette année dans les matches contre la Juve, le Sporting, Milan ou Arsenal." Plutôt brillant en matches amicaux, Lyon entre dans le grand bain de la L1, samedi, face à Monaco. "Le verdict, c'est samedi, Monaco est une très bonne équipe, il faudra bien démarrer, sachant que nous avions quinze joueurs concernés par la Coupe du monde ou le championnat d'Europe juniors". Alors que l'OL n'a recruté que Jimmy Briand lors de cette intersaison, Aulas vante la richesse de son collectif. "Le but n'est pas de faire des achats tous les ans mais de faire la meilleure équipe possible. Deuxième du championnat, demi-finaliste de la Ligue des champions, c'est un parcours formidable. Donc, cette année, il n'y a pas d'obligation à faire un recrutement comme l'année dernière", a expliqué le président lyonnais. "On a une base de trente joueurs de grande qualité, ils sont tous internationaux, soit chez les A, soit chez les jeunes." Écoutez Jean-Michel Aulas évoquer le recrutement de l'OL dans le "Club Sports Europe 1", au micro de Céline Géraud : Parmi ces internationaux, on compte notamment Bafétimbi Gomis, qui a attiré la convoitise du club turc de Fenerbahçe. "Quand les Turcs arrivent avec un contrat de quatre ans et des sommes vertigineuses en net, on fait partie des clubs qui donnent la possibilité aux joueurs d'évoluer financièrement. Mais, avec Claude Puel, on est très content qu'il ait décidé de rester. Et avec la blessure de Lisandro, de Delgado, et maintenant de Lacazette, sa présence contre Monaco sera déterminante." Contre Monaco, samedi, en ouverture du Championnat, Hugo Lloris et Jérémy Toulalan, deux des mutins de Knysna, feront leur retour sur une pelouse française. "Je ne peux pas prendre la parole à leur place, a convenu le dirigeant rhodanien. Je les ai vus à l'Emirates Stadium, je les ai trouvés très matures, très calmes, très souriants, et j'ai entendu Cris et Rémy Vercoutre dire que tout allait bien. Ils sont très heureux je pense d'être à Lyon. (...) Ce sont des garçons de grande qualité humaine, il n'y a aucun souci avec eux et les choses vont bien se passer." Si "JMA" le dit...