Aubert, la nouvelle déception

  • A
  • A
Aubert, la nouvelle déception
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Parmi les favorites, la Française termine 5e du slalom.

JO 2010 - Parmi les favorites, la Française termine 5e du slalom. Ce ne sera pas encore pour aujourd'hui... Toujours privé de médailles à quelques heures de la clôture de ces 21e Jeux d'hiver, le ski alpin tricolore est encore reparti bredouille de Whistler Creek vendredi. Sandrine Aubert, l'avant-dernière chance française en alpin avant l'ultime cartouche de Julien Lizeroux samedi, n'a pu faire mieux qu'une cinquième place lors d'un slalom dominé par Maria Riesch, qui ramène donc une deuxième breloque en or de ces Jeux après le super-combiné la semaine dernière. Vingtième de cette même course, la skieuse des Deux Alpes regrettera elle longtemps la première manche de ce slalom, bouclée à la septième place à 93 centièmes, où elle n'aura pas su tenir le rythme jusqu'au bout, alors que son deuxième acte, en dépit de conditions dantesques, lui aura permis de grappiller deux places. "Avant (le départ), je n'étais pas trop bien, confiait-elle à l'issue de la première manche. Avec la tension qui monte, la pression qui arrive, on ne sait plus trop à quoi se raccrocher. Je suis partie assez vite (...) je n'ai pas su tenir jusqu'en bas. J'ai moins bien skié en bas, c'est tout." Aubert: "J'aurais dû un peu plus lâcher les chevaux" Les regrets de l'actuelle troisième de la spécialité en Coupe du monde étaient encore plus marqués après-coup. "Les autres ont fait mieux, avouait, au micro de France Télévisions, celle qui termine finalement à 1"50 de la gagnante. Je n'ai pas eu assez confiance en moi sur la fin de la première manche. J'aurais dû un peu plus lâcher les chevaux. On va laisser passer l'émotion des Jeux et se concentrer sur la fin de la saison pour aller chercher le maillot rouge." Leader de la Coupe du monde, Maria Riesch, malgré les abandons de sa jeune soeur Susanne, pourtant quatrième à l'issue de la première manche, et de sa grande amie Lindsey Vonn, était elle tout sourire à l'arrivée. Pour ses premiers Jeux Olympiques, l'Allemande a donc remporté sa deuxième médaille d'or au prix d'une superbe deuxième manche qui la voit au final devancer l'Autrichienne Marlies Schield (+0"43) et la Tchèque Sarka Zahrobska (+1"01). Une victoire qui propulse les Allemands en tête du classement des médailles. Des préoccupations bien éloignées de celles du camp français...