Au poil, les Bears !

  • A
  • A
Au poil, les Bears !
Partagez sur :

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, les Chicago Bears ont signé un quatrième succès de rang aux dépens des Detroit Lions (37-13). Les San Diego Chargers, battus par les Oakland Raiders (17-24), suivent eux une trajectoire inverse. Quant aux Atlanta Falcons, ils se sont tiré une balle dans le pied face aux New Orleans Saints (23-26, a.p.).

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, les Chicago Bears ont signé un quatrième succès de rang aux dépens des Detroit Lions (37-13). Les San Diego Chargers, battus par les Oakland Raiders (17-24), suivent eux une trajectoire inverse. Quant aux Atlanta Falcons, ils se sont tiré une balle dans le pied face aux New Orleans Saints (23-26, a.p.). LE TOP : Chicago Bears Les playoffs sont encore loin, notamment parce que la division NFC North est cette saison des plus relevées, mais Chicago peut tout de même y croire. Dimanche, lors de la dixième journée de la saison régulière de NFL, les Bears ont dompté les Lions (37-13) et reviennent donc à leur hauteur avec six victoires contre trois défaites. "On s'améliore, ça s'est sûr, a apprécié le linebacker de l'équipe Brian Urlacher. On n'a encore rien fait. Il y a beaucoup de chemin mais on va dans la bonne direction." Pour signer ce quatrième succès de rang, la franchise de l'Illinois n'a même pas eu besoin d'un Jay Cutler au sommet de sa forme (123 yards, à 9/19, 0 TD). Devin Hester a permis aux siens de faire le trou dans le deuxième quart-temps sur un retour de punt de 82 yards, Major Wright et Charles Tillman l'ayant imité après le repos en interceptant tous les deux Matthew Stafford avant de filer dans l'en-but de Detroit. Il faudra aux Bears d'autres performances de ce genre pour devenir les seuls dauphins des intouchables Green Bay Packers. LE FLOP : San Diego Chargers Rien ne va plus pour San Diego. Au coude à coude avec les Raiders pour prendre la tête de l'AFC West, les Chargers ont perdu dimanche le match à ne pas perdre contre leurs rivaux (17-24). Une défaite d'autant plus embarrassante qu'il s'agit de leur quatrième consécutive et qu'elle les relègue, du coup, à la deuxième place de cette division. Auteur de deux passes de touchdown (299 yards à 14/20) pour Denarius Moore (123 yards à la réception), le quarterback d'Oakland Carson Palmer a fait mal aux coéquipiers de Philip Rivers, qui traversent là leur pire série de revers depuis 2003. "Il faut profiter des quelques jours qu'on a devant nous pour prendre une profonde respiration", a commenté le métronome californien, dans un jour sans (274 yards, à 23/47, 2 TD, 1 int.). LE JOUEUR : Tim Tebow (Denver Broncos) Depuis qu'il a intégré la NFL en 2010, Tim Tebow a la pression et la subit, le plus souvent parce qu'il ne répond pas aux attentes placées en lui après son parcours remarquable à l'université. Certains se demandent même s'il n'est finalement pas le pire quarterback de l'histoire de la ligue. A première vue, ses statistiques face aux Chiefs (69 yards, à 2/8) ne plaident pas en sa faveur. Mais l'une des deux passes complétées par le stratège des Broncos a atterri dans les mains d'Eric Decker, s'est transformé en touchdown décisif et a offert à Denver un précieux succès (17-7). Après tout, c'est bien là l'essentiel... L'ancienne star de Florida, qui a aussi franchi la ligne de Kansas City à la course, est même devenue le cinquième joueur depuis 1980 à mener son équipe à la victoire avec seulement deux passes réussies. LA STAT : 1997 Zéro victoire, dix défaites. Le bilan des Colts fait froid dans le dos et rappelle à leurs fans les plus sombres années de la franchise. Il faut remonter à 1997 pour trouver trace d'une telle entame de saison de la part d'Indianapolis. A l'époque, comme lors de l'exercice précédent d'ailleurs, "Indy" avait débuté par dix revers consécutifs avant de finir la phase régulière avec trois victoires. La réception dimanche des Jaguars, qui n'avaient pas encore gagné à l'extérieur, était pour les partenaires de Curtis Painter - le remplaçant du toujours blessé Peyton Manning - l'occasion idéale de passer la première mais Jacksonville n'a eu aucun mal à contenir leur attaque (17-3). "On doit mieux protéger le ballon", a déclaré le quarterback. Avec deux interceptions subies, il est le premier concerné. LA PHRASE : "Je sais que ça va être décortiqué toute la semaine...", Mike Smith (Atlanta Falcons) Mais à quoi pensait donc Mike Smith ? Cette question, beaucoup de médias américains se la posent après la défaite des Falcons face aux Saints (23-26, a.p.). L'entraîneur d'Atlanta a pris une curieuse décision en prolongation. Alors que son équipe était dans son propre camp, avec une quatrième tentative à jouer et seulement un yard à couvrir, il a décidé d'envoyer son running back au casse-pipe au lieu de dégager le ballon. Ambitieux. Mais Michael Turner s'est heurté au mur défensif de New Orleans, qui a alors récupéré le cuir sur les trente yards adverses, le kicker John Kasay en profitant ensuite pour sceller le score. "Je sais que ça va être décortiqué toute la semaine, a réagi le coach de la franchise géorgienne. Je veux que tout le monde comprenne que j'en assume pleinement la responsabilité."