Au bon souvenir de James

  • A
  • A
Au bon souvenir de James
Partagez sur :

Si ce ne sont un nouvel uniforme et les sifflets du public de la Quicken Loans Arena, rien n'a vraiment changé pour LeBron James à Cleveland. Pour ses retrouvailles avec les Cavaliers, la star du Heat s'est en effet rappelé à leur bon souvenir avec 38 points inscrits en seulement trois quart-temps, le double MVP de la Ligue signant ainsi son meilleur total de l'année. De quoi porter Miami vers un facile succès 118-90.

Si ce ne sont un nouvel uniforme et les sifflets du public de la Quicken Loans Arena, rien n'a vraiment changé pour LeBron James à Cleveland. Pour ses retrouvailles avec les Cavaliers, la star du Heat s'est en effet rappelé à leur bon souvenir avec 38 points inscrits en seulement trois quart-temps, le double MVP de la Ligue signant ainsi son meilleur total de l'année. De quoi porter Miami vers un facile succès 108-90. Et les sifflets se sont tus. Accueilli par les huées et quelques pancartes lui rappelant sa «trahison» estivale, LeBron James a eu vite fait de refroidir les ardeurs du public de la Quicken Loans Arena. Pour son premier match à Cleveland depuis son départ, cet été, pour Miami, l'ancienne icône de l'Ohio n'a en effet montré aucun signe de nervosité et a au contraire frappé d'entrée. Car si les Cavs ont bien fait illusion durant les toutes premières minutes, c'est en effet King James qui a précipité la perte de son ancienne équipe, initiant un 16-0 permettant au Heat de compter dix longueurs d'avance avant même la fin du premier quart... Le ton était donné et la suite de la rencontre allait être à l'avenant avec un Heat portant son avance à 19 unités à la pause avant la démonstration offensive du troisième quart. Forts d'un très réussi 75% d'adresse aux tirs sur la période, les Floridiens ont en effet alors passé 36 points à leurs hôtes, le natif d'Akron enfonçant le clou avec, à lui seul, 24 points à 10 sur 12 aux tirs. Le sort du match était scellé pour de bon et le héros de la soirée pouvait rester sur le banc lors du dernier acte. Avec 38 points, 8 passes et 5 rebonds, King James avait donc attendu son passage en Ohio pour livrer son meilleur match. Et donc réduire au silence ses anciens sujets. Le meilleur match du Heat A croire que les sifflets lancés dès sa première apparition et ce dunk claqué pour lancer l'échauffement, les pancartes sur lesquelles il pouvait lire «Traître», «Lâche» ou «Joue le comme le match 5» - ces derniers supporters faisant référence au match crucial perdu face aux Celtics le printemps dernier - ou les chants injurieux n'ont en effet fait que le motiver. De même que les récents propos de son ancien partenaire Shaquille O'Neal au sujet de son rituel d'avant match, James ne manquant pas à ses habitudes en lançant en l'air la magnésie déposée sur ses mains, se montrant alors particulièrement déterminé face à ses anciens fans. Et c'est même ensuite par un sourire narquois que la vedette du Heat a répondu aux «Akron te déteste» lancés alors qu'il se présentait sur la ligne des lancers. King James avait gagné. Le héros de la soirée n'entendait toutefois pas en rajouter à l'issue de la rencontre. Niant tout esprit de revanche, LeBron James s'est ainsi contenté d'assurer qu'"on était venu avec un seul objectif, l'emporter et c'est ce qu'on a fait. Mais c'est sans aucun doute notre match le plus abouti du début à la fin." Beau joueur, Byron Scott, le nouvel entraîneur des Cavs ne pouvait que reconnaître la supériorité du Heat en général et de LeBron James en particulier. "Je suis plus déçu qu'autre chose, admettait ainsi le coach de Cleveland après coup, car je sais qu'on peut faire bien mieux. On est passé à côté et LeBron a joué comme le grand joueur qu'il est, tout simplement. C'est le contraire qui aurait été surprenant. Le Heat était plus fort ce soir." Et ce d'autant plus que King James a pu également compter sur le soutien de ses Amigos Dwyane Wade et Chris Bosh, le premier frôlant le triple-double avec 22 points, 9 rebonds et 9 passes et le second assurant 15 points tandis que James Jones sortait du banc pour ajouter 18 unités. "On a fait un très grand match collectivement. Et c'est même la première fois que j'ai vu tant de connivence dans le jeu tout au long du match." saluait d'ailleurs Erik Spoelstra, le coach du Heat. Aussi, même les 21 points de Daniel Gibson sont apparus bien maigres côté Cavs, les cinq titulaires plafonnant à un total de 28 unités, soit dix de moins que LeBron James...