Attention au Betis !

  • A
  • A
Attention au Betis !
Partagez sur :

Irrésistible en championnat, le FC Barcelone accueille ce mercredi soir le Betis Séville pour les quarts de finale aller de la Coupe du Roi. Les Catalans sont bien évidemment archi-favoris avant cette rencontre, mais devront tout de même se méfier d'un leader de deuxième division espagnole déjà tombeur de deux clubs de l'élite.

Irrésistible en championnat, le FC Barcelone accueille ce mercredi soir le Betis Séville pour les quarts de finale aller de la Coupe du Roi. Les Catalans sont bien évidemment archi-favoris avant cette rencontre, mais devront tout de même se méfier d'un leader de deuxième division espagnole déjà tombeur de deux clubs de l'élite. "Le Betis ne voyage pas pour voir comment joue le Barça, mais en pensant qu'il peut l'éliminer". A en croire Pepe Mel, l'entraineur sévillan, son équipe ne doit surtout pas admirer le grand Barcelone. Le technicien andalou s'est montré ambitieux lors de sa conférence de presse ce mardi en assurant ne pas avoir "peur" des catalans. "Si nous jouons derrière, au lieu de prendre 3-0, nous perdrons 7-0. Si nous leur faisons mal, c'est en jouant comme nous savons le faire, nous n'allons pas défendre. On a 50% de chance dans ce quart de finale de coupe", affirme-t-il. Mais le leader de deuxième division espagnole peut-il vraiment croire en ses chances de qualification ? Pourquoi pas. Les Andalous l'ont déjà prouvé à deux reprises dans cette compétition, en éliminant d'abord Saragosse en seizièmes de finale puis Getafe en huitièmes. Fort de ses deux exploits et de sa première place dans l'antichambre de la Liga, le Bétis "ne va pas défendre et se sentir inférieur aux Iniesta, Xavi et Messi", a confirmé Pepe Mel. "Le Barça pas à notre portée" A la différence de leur entraîneur, les joueurs se montrent moins affirmatifs, à l'image d'Isidoro Gómez. Le joueur du Betis est conscient que "le match contre Barcelone n'est pas à notre portée". "Nous devons rester les pieds sur terre. Notre lutte quotidienne est le championnat. Pour ce match nous allons nous faire plaisir et faire les choses bien", a-t-il ajouté. De leur côté les hommes de Josep Guardiola devront rester vigilants face à ses surprenants sévillans, relégués en D2 depuis la saison 2008-2009. Au tour précédent, les Catalans ont été contraints de cravacher face à l'Athletic Bilbao. Incapables de battre les Basques, à l'aller comme au retour, les Barcelonais se sont contentés de deux petits matches nuls pour se qualifier. Emmenés par un Lionel Messi, qui aura à coeur de confirmer son deuxième Ballon d'Or consécutif, les Blaugranas devront se mettre à l'abri dès le match aller pour ne pas se mettre en danger avant le déplacement en Andalousie. Le match retour, dans un Benito Villamarin réputé pour être l'un des stades les plus chauds d'Espagne, s'annonce très compliqué en cas d'accrochage dès le premier acte.