Asvel-Nancy, the match !

  • A
  • A
Asvel-Nancy, the match !
Partagez sur :

C'est un All-Star Game avant l'heure que l'Astroballe accueillera, dimanche après-midi. L'Asvel de Tony Parker et Ronny Turiaf reçoit, lors de la 5e journée de Pro A, le Sluc de Nicolas Batum. Une équipe de Nancy défaite cette semaine en Euroligue mais toujours invaincue en championnat. Une belle affiche en perspective.

C'est un All-Star Game avant l'heure que l'Astroballe accueillera, dimanche après-midi. L'Asvel de Tony Parker et Ronny Turiaf reçoit, lors de la 5e journée de Pro A, le Sluc de Nicolas Batum. Une équipe de Nancy défaite cette semaine en Euroligue mais toujours invaincue en championnat. Une belle affiche en perspective. Il n'y aura pas de place pour tout le monde. Cela fait plus de trois semaines déjà que Villeurbanne sait qu'il accueillera Nancy dimanche après-midi à guichets fermés. On appelle ça l'effet Tony Parker. Depuis qu'il a débarqué à l'Asvel, "TP" remplit les salles de Pro A à chacune de ses sorties. Mais lors de ce choc de la cinquième journée, décalé à la demande du Sluc qui était jeudi sur le pont en Euroligue face au Fenerbahçe (86-90), il ne sera pas la seule attraction sur le parquet de l'Astroballe. Deux autres internationaux français et NBAers, Ronny Turiaf côté rhodanien et Nicolas Batum coté lorrain, seront également sur les planches pour ce qui devrait ressembler à un All-Star Game avant l'heure. Profitons-en, car rien ne dit qu'ils seront encore en France le 29 décembre, date du match des étoiles de la LNB... Mais il ne faut pas s'y tromper: cette rencontre sera d'abord un match de saison régulière avec, pour Nancy, l'objectif de rester invaincu en tête du championnat et, pour Villeurbanne, l'ambition de remonter. "C'est sympa de se retrouver sur les parquets de Pro A comme ça, admet dans les colonnes de Direct Sport le meneur villeurbannais Tony Parker, qui ne fera toutefois pas de sentiment à l'heure de retrouver son partenaire en sélection, Nicolas Batum. Une chose est sûre, l'objectif ne change pas. Seule la victoire m'intéresse." Pour l'Asvel, elle permettrait d'enchaîner, une semaine après un succès autoritaire à Cholet (79-70). La "Green Team" est pour l'instant branchée sur courant alternatif mais compte profiter des grands débuts à l'intérieur de Ronny Turiaf, qui n'a jusqu'ici jamais joué en Pro A, pour enfin décoller au classement. Batum: "On s'est un peu chambré mais chacun reste concentré" Mais Tony Parker le sait, c'est avant tout son duel à distance avec Nicolas Batum qui sera au centre des attentions. Les deux joueurs s'apprécient et se respectent, ils devaient d'ailleurs manger ensemble avant le match. Il n'y aura donc aucune animosité sur le terrain. Juste l'envie de gagner. "J'ai l'habitude de jouer contre lui en NBA, a déclaré sur RMC l'ailier nancéien à propos. Ça va être un match comme un autre. Comme c'est sur le sol français, c'est peut-être un peu différent au niveau du contexte. Tony est un vrai leader avec une rage de vaincre extraordinaire. Il a très peu de défauts, j'ai du mal à en trouver. On s'est un peu chambré mais chacun reste concentré." Des compliments que "TP" lui rend volontiers. "Nico est un très bon défenseur, estime-t-il. Avec ses grand bras, il peut en gêner plus d'un dans la raquette. A côté de ça, il peut s'appuyer sur son shoot pour étirer les défenses ou attaquer le cercle si une ouverture se présente. C'est un joueur très complet. C'est bien pour ça que j'aimerais l'avoir à mes côtés à San Antonio !" Mais c'est à Portland que "Batman" exercera ses talents lors de la reprise en NBA. En attendant, c'est la LNB qui prend l'accent américain et au sein du basket français, personne ne s'en plaint vraiment. Il n'y a plus qu'à espérer que le spectacle soit à la hauteur de l'évènement.