Aspen: Worley, c'est Tessa !

  • A
  • A
Aspen: Worley, c'est Tessa !
Partagez sur :

Seulement huitième à l'issue de la première manche, Tessa Worley se trouvait en état de grâce environ deux heures plus tard. Grâce à une deuxième manche de feu, la Française a remporté le slalom géant d'Aspen, dans le Colorado, un petit centième devant l'Allemande Viktoria Rebensburg. Une performance de choix pour la skieuse du Grand Bornand qui décroche la troisième victoire de sa carrière.

Seulement huitième à l'issue de la première manche, Tessa Worley se trouvait en état de grâce environ deux heures plus tard. Grâce à une deuxième manche de feu, la Française a remporté le slalom géant d'Aspen, dans le Colorado, un petit centième devant l'Allemande Viktoria Rebensburg. Une performance de choix pour la skieuse du Grand Bornand qui décroche la troisième victoire de sa carrière. Aspen est une terre qui réussit décidément à Tessa Worley. Deux ans après sa première victoire en Coupe du monde dans le Colorado, la jeune skieuse française a bissé en l'emportant grâce à une deuxième manche supersonique. Huitième au terme du premier acte, devancée notamment par une surprenante Anémone Marmottan, sixième, (qui craquera finalement pour terminer 11e), la native d'Annemasse l'emporte en 2'06"81, respectivement un, deux et six petits centièmes devant Viktoria Rebensburg, Kathrin Hoelzl et Elisabeth Goergl. Juste après le passage de Marmottan, l'Italienne Manuela Moelgg abandonnait, assurant ainsi Worley du top 5, avant de voir les autres favorites échouer tour à tour face au chrono de la Française. Goergl, Poutiainen, Mancuso et enfin Rebensburg, qui avait pourtant réalisé le temps de référence de la première manche et déjà remporté le premier géant de la saison à Soelden, n'ont pas réussi à revenir à hauteur de l'héroïne du jour. "J'avais les centièmes de mon côté" Quoi que la saison lui réserve désormais - en espérant tout de même qu'elle se poursuive dans la même veine - Tessa Worley aura donc décroché un succès par saison, avec sa victoire à Are l'hiver dernier, en plus de ses deux succès à Aspen. Un vrai miracle au vu de l'écart qu'elle avait concédé au terme de la première manche, à savoir 59 centièmes sur Rebensburg. "Je peux difficilement y croire. J'avais les centièmes de mon côté ce soir." Et également de petits coups de pouce du destin, comme l'abandon de Lindsay Vonn dans la première manche... Grâce à cette victoire, Worley en profite pour se replacer à la 5e place du classement général de la Coupe du monde avec 132 points, à 48 unités de Viktoria Rebensburg, qui mène toujours la danse. Au classement du géant, la Française grimpe même sur le podium, troisième avec le même nombre de points mais débarrassée des performances de Riesch et Poutiainen lors du slalom de Levi il y a quinze jours. La Coupe du monde ne se déroulera pas intégralement pas à Aspen, mais Tessa Worley doit maintenant prouver qu'elle sait s'exporter loin de son Colorado fétiche.