Ashley Cole, aux deux visages

  • A
  • A
Ashley Cole, aux deux visages
Partagez sur :

FOOTBALL - Chelsea et Ashley Cole se déplacent à Arsenal, dimanche pour le compte de la 15e journée de Premier League.

S'il est à Chelsea depuis 2006, retrouver Arsenal revêt toujours une saveur particulière pour Ashley Cole. Alors que les Blues et son arrière gauche se déplacent donc dimanche à l'Emirates Stadium dans le cadre de la 14e journée de Premier League, ce dernier est, de nouveau à son meilleur niveau, est pourtant haï par une partie du pays.A Arsenal, personne n'a jamais vraiment pardonné à Ashley Cole de quitter son club formateur, qu'il retrouve dimanche lors du choc de la 14e journée, pour Chelsea dans les dernières heures du mercato estival de 2006. Surtout lorsqu'il déclarait dans son autobiographie, qu'il était scandalisé que son club formateur ne lui propose "que" 55 000 livres par semaine... "Son histoire d'amour avec Arsenal, le club de son enfance, était alors terminée, confirme Alex Hayes, journaliste à Sky Sports. Les gens d'ici lui en ont beaucoup voulu après ça."Désormais affublé du surnom de "Cashley" pour son amour de l'argent, il a vu son image encore plus écornée après son mariage avec la popstar Cheryl Tweedy. La belle, chanteuse des Girls Aloud qui présente également l'émission "X-Factor", est adulée par toute l'Angleterre. Mais on ne trompe pas impunément la "chouchou" du Royaume... "C'est bizarre qu'il soit autant détesté car c'est un mec tout gentil et plutôt sympa, poursuit le journaliste anglais. Ce n'est pas un ogre ! Il ne fait pas de tacles méchants et sourit toujours. C'est donc un concours de circonstances qui fait qu'il est vraiment devenu l'ennemi public numéro 1.""Remporter la Premier League est au-dessus de tout pour moi"Et s'il n'était pas vraiment irréprochable en dehors mais surtout sur le terrain depuis son arrivée chez les Blues, la donne a considérablement changé pour celui qui fêtera son 29e anniversaire à la fin de l'année. Ashley Cole est de nouveau incontournable, à Chelsea et en équipe d'Angleterre. "Depuis un an, il est même le meilleur arrière gauche de Premier League, confirme Alex Hayes. Il a toujours été très bon pour aller de l'avant, mais à Chelsea et en équipe nationale avec Fabio Capello, il a appris à défendre et à mieux se positionner sur le terrain. Il a trouvé le juste milieu entre ses chevauchées un peu folles et son manque de défense à Arsenal et le fait qu'il ait oublié d'attaquer avec José Mourinho lors de ses deux, trois premières années à Chelsea, puisqu'il dépassait rarement la ligne médiane. Aujourd'hui il est devenu un danger dans les deux sens."Au même titre que ses partenaires de club John Terry et, dans une moindre mesure Frank Lampard, Fabio Capello compte beaucoup sur ses Blues pour conquérir l'Afrique du Sud l'été prochain. Avant cela, l'enfant de Stepney, quartier populaire de l'Est londonien, a une idée fixe : remporter le championnat avec Chelsea. "Je l'ai fait avec Arsenal mais pas avec Chelsea, avoue-t-il. Remporter la Premier League est au-dessus de tout pour moi. Et cette saison, tout est en place pour le faire." Ses anciens coéquipiers, qui comptent huit points de retard mais aussi un match en moins, ont le même objectif. Voilà qui promet un beau duel en perspective dimanche après-midi, dans un Emirates Stadium qui risque de lui réserver un accueil particulier. Mais Ashley Cole en a vu d'autres...