Artest débarque chez les Lakers

  • A
  • A
Artest débarque chez les Lakers
Partagez sur :

Les Lakers enregistre un joli renfort. Ainsi, Ron Artest a décidé de rejoindre les Lakers pour trois ans et 13 millions d'euros. L'ailier des Rockets a confirmé l'information jeudi dans un SMS envoyé au site internet d'ESPN

Les Lakers enregistre un joli renfort. Ainsi, Ron Artest a décidé de rejoindre les Lakers pour trois ans et 13 millions d'euros. L'ailier des Rockets a confirmé l'information jeudi dans un SMS envoyé au site internet d'ESPN.Entre Kobe Bryant et Ron Artest, c'est l'amour vache. Les deux joueurs sont amis dans la vie, mais sur le terrain, c'est la guerre. La vraie. Surtout ces temps-ci. En mars dernier, en saison régulière, "Ron Ron" et "KB24" se frottent en fin de match avant de s'échanger quelques "politesses" à bannir du dictionnaire. Rebelote lors des playoffs, à l'occasion d'un match 2 des demi-finales de conférence Ouest électrique. "J'adore ce genre d'ambiance, c'est très 80's, on s'amuse bien", lâche alors la star californienne, MVP des dernières NBA Finals. Phil Jackson va donc devoir ressortir ses bonnes vieilles Stan Smith et ses costards vintage. Avec ces deux larrons dans le même vestiaire, il va faire un bond dans le passé.Car oui, Ron Artest a profité de son statut d'agent libre pour s'engager jeudi soir avec les Lakers. Les Cleveland Cavaliers auraient préféré qu'il constitue un trio de choc avec LeBron James et Shaquille O'Neal. C'est raté. L'ex-bad boy des Sacramento Kings a préféré Los Angeles, son soleil, ses plages, son Staples Center et son équipe de basket-ball, championne NBA en titre. Ça se comprend. Là-bas, il va former un autre trident d'enfer avec Pau Gasol et, donc, Kobe Bryant. "Je suis heureux de vous dire que je vais à L.A.", a-t-il annoncé par SMS au site Espn.com. Il ne s'engagera que le 8 juillet prochain mais les termes de son contrat semblent d'ores et déjà établis: 18,7 millions de dollars sur trois ans, soit un peu moins que ce qu'il touchait chez les Rockets. "Je suis super excité d'aller à L.A."Mais une chance de décrocher une bague de champion vaut bien un petit effort. Et ce n'était pas avec une franchise texane décimée par les blessures de ses deux stars, Tracy McGrady et Yao Ming, qu'il aurait pu atteindre un tel objectif. "J'ai fait de l'argent pendant ma carrière en NBA, j'en ai aussi perdu quand David Stern (le commissionnaire de la Ligue, ndlr) m'a suspendu en 2006 (pour son implication dans un pugilat entre les Detroit Pistons et les Indiana Pacers, où il jouait alors, ndlr). Je ne joue plus pour l'argent, assure-t-il. Je suis super excité d'aller à L.A. Pendant des années, ils ont exprimé leur intérêt pour que je joue avec eux mais ça n'a jamais pu se faire. Je suis enfin un Laker, je suis impatient de fouler le parquet avec Kobe, Pau et le reste de l'équipe. Et de jouer pour Phil."Le coach des Lakers, surnommé "Master Zen", va avoir du pain sur la planche pour faire cohabiter tout ce petit monde. Même si Ron Artest, qui sort d'une saison à 17,1 points, 5,2 rebonds et 3,3 passes décisives durant laquelle il s'est considérablement assagi, n'a pas non plus le même profil scoreur que Kobe Bryant. La principale qualité de l'ancien ailier des Pacers, c'est surtout son intensité en défense. Un profil qui a dû séduire l'encadrement de Los Angeles. "Les Lakers m'ont vraiment montré qu'ils me voulaient. J'attends maintenant de pouvoir les aider à défendre leur titre. Ce sera sympa de ne plus être hué au Staples Center...", ajoute-t-il. Son arrivée en Californie coïncide avec le départ de Trevor Ariza, auteur de 8,9 points et 4,3 rebonds en 2008-09, qui effectue le chemin inverse. Une mal pour un bien que les Lakers apprécieront.