Arsenal trop fort pour Porto

  • A
  • A
Arsenal trop fort pour Porto
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Les Gunners ont surclassé Porto lors du match retour (5-0).

LIGUE DES CHAMPIONS - Les Gunners ont surclassé Porto lors du match retour (5-0). Il n'y a pas eu photo. Battu à l'aller sur la pelouse du FC Porto (1-2), Arsenal a parfaitement rectifié le tir mercredi soir à l'Emirates Stadium en étrillant les Portugais (5-0). Les Gunners savaient qu'ils n'avaient pas d'autre choix que d'attaquer dès le coup d'envoi pour marquer ce but si précieux. La libération intervient rapidement pour les Londoniens. Samir Nasri perce plein axe et lance Andrei Arshavin, revenu d'une position de hors-jeu, qui va heurter le portier portugais Helton. Nicklas Bendtner en profite pour pousser le cuir au fond des filets (1-0, 10e). Particulièrement maladroit ce week-end face à Burnley (3-1), le grand attaquant danois va se montrer beaucoup plus efficace sur la scène européenne. Profitant d'un bon travail d'Arshavin sur le côté gauche, ce dernier double en effet la mise du plat du pied (2-0, 25e). Sonnés, les Portugais, qui n'ont besoin que d'un but pour pousser les Gunners en prolongation, tentent de réagir, mais les hommes d'Arsène Wenger ne plient pas et assurent la qualification en fin de match, grâce notamment à une action de grande classe de Nasri. Le joyau de Nasri Servi côté gauche de la surface, l'ancien Marseillais prouve qu'il retrouve son meilleur niveau en se jouant de trois adversaires. Après avoir mis au supplice la défense portugaise d'une série de dribbles limpides, le natif de la cité phocéenne fusille Helton d'une frappe croisée dans un angle impossible (3-0, 63e). Dans la foulée, Emmanuel Eboué, tout juste entré en jeu, profite d'une chevauchée d'Arshavin pour éliminer le dernier rempart portugais et inscrire le quatrième but des siens (4-0, 65e). Le FC Porto boit le calice jusqu'à la lie en toute fin de match, la faute à Bendtner qui s'offre un triplé en inscrivant un penalty provoqué par Eboué (5-0, 90e). Qualifiés avec brio, les Gunners peuvent légitimement nourrir de grandes ambitions dans cette compétition.