Arsenal sur tous les tableaux

  • A
  • A
Arsenal sur tous les tableaux
Partagez sur :

En balade en Ligue des champions, revenu à la 2e place derrière Chelsea en championnat, Arsenal est maintenant qualifié pour les quarts de finale de la Carling Cup. Ce mercredi, en huitièmes, les Gunners, avec une équipe remaniée, se sont baladés à Saint-James' Park, terrassant Newcastle (4-0) avec notamment un très bon Walcott devant, et un solide Koscielny derrière.

En balade en Ligue des champions, revenu à la 2e place derrière Chelsea en championnat, Arsenal est maintenant qualifié pour les quarts de finale de la Carling Cup. Ce mercredi, en huitièmes, les Gunners, avec une équipe remaniée, se sont baladés à Saint-James' Park, terrassant Newcastle (4-0) avec notamment un très bon Walcott devant, et un solide Koscielny derrière. 5-1 contre le Shakhtar Donestk en Ligue des champions, 3-0 à Manchester City en premier League, et maintenant 4-0 à Newcastle en Carling Cup. Les semaines sont belles pour Arsenal, qui se retrouve maintenant qualifié pour les quarts de finale de la coupe de la ligue anglaise, après une partie maitrisée à Saint James' Park. Arsène Wenger en a même profité pour relancer Theo Walcott, auteur d'un doublé pour son retour en tant que titulaire. Seule ombre au tableau, la blessure de Kieran Gibbs, qui a précipité l'entrée de Bacary Sagna à la 19e minute. Sagna qui a rejoint Laurent Koscielny, seul Français aligné au coup d'envoi. Chose rare. Mais l'ancien lorientais, de retour de blessure lui aussi, a livré une copie plutôt bonne. Très bonne, même. Bien meilleure en tout cas que ses dernières sorties, pour le moins mitigées. Koscielny s'est notamment montré décisif en contrant Ranger, qui avait un but vide face à lui après avoir devancé de peu Szczesny, le jeune gardien polonais des Gunners. C'était peu avant le quart d'heure de jeu, dans la meilleure période des Magpies, juste avant que Szczesny n'écarte du bout des doigts une superbe frappe d'Alan Smith. Pour le reste, on a surtout vu du Rouge et blanc. Et notamment Theo Walcott. Dès la première minute, Vela puis Bendtner mettent Krul à contribution, avant que Walcott ne multiplie les accélérations sur son flanc droit. Mais les Gunners, et notamment Bendtner (38e) et Eboué (40e), vont beaucoup gâcher avant de recevoir un coup de pouce de leurs adversaires. Sur sa ligne, Ryan Taylor dégage une tête de Bendtner, prolongée par Koscielny, dans le crâne de Krul, qui marque contre son camp (0-1, 45e). Un coup dur pour Newcastle, d'autant que juste après le repos, Walcott, légèrement hors-jeu, va filer seul au but et piquer son ballon par-dessus Krul (0-2, 49e). Un scénario parfait pour les Gunners, que l'entrée du buteur maison Andy Carroll ne modifiera pas. Il permettra juste de donner encore un peu plus de crédit à la performance de Koscielny, impeccable jusqu'au bout. Au contraire, Bendtner se chargera d'alourdir le score, d'une frappe superbe dans la lucarne de Krul (0-3, 82e), avant que le supersonique Walcott ne s'offre un doublé en contre (0-4, 89e). C'est propre. Très propre.