Arsenal sans son métronome

  • A
  • A
Arsenal sans son métronome
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Sans Fabregas, les Gunners affrontent Porto en 8es de finale retour.

LIGUE DES CHAMPIONS - Sans Fabregas, les Gunners affrontent Porto en 8es de finale retour. "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé", disait Lamartine. Arsène Wenger aurait très bien pu reprendre le célèbre adage à son compte si l'absence de Cesc Fabregas, blessé aux ischio-jambiers et forfait pour la réception de Porto mardi en Ligue des champions, n'était pas le dernier acte d'une longue litanie de forfaits subie par les Gunners, Robin van Persie, William Gallas et autres Aaron Ramsey manquant notamment à l'appel pour accueillir les Dragons à l'Emirates Stadium. Autant dire que cette nouvelle absence de taille n'a pas fait rire le technicien alsacien d'Arsenal, surtout à la veille d'un match déterminant pour l'avenir européen de ses troupes. "Nous ne pouvons pas prendre le pari de le faire jouer, il est donc forfait, soupire Wenger. J'espérais qu'il puisse être sur le banc car nous avons fait très attention à lui depuis le match de Burnley. Mais il a toujours mal à la cuisse." Sorti avant la pause samedi face à Burnley (3-1), quelques minutes après avoir ouvert le score, le stratège espagnol pourrait être remplacé, comme face aux joueurs du Lancashire, par Abou Diaby, qui rejoindrait alors dans le onze de départ ses compatriotes Samir Nasri, Gaël Clichy voire Bacary Sagna, ce dernier étant en balance avec Emmanuel Eboué. Wenger : "Une très bonne chance de passer" Arsène Wenger ne veut d'ailleurs pas se servir de ce forfait, aussi préjudiciable soit-il, comme excuse en cas d'élimination face aux champions d'Europe 2004. "Dans l'idéal, on aurait aimé qu'il soit là, poursuit-il. Mais nous avons assez de joueurs et une équipe suffisamment forte pour faire sans. Et je pense même que nous avons une très bonne chance de passer." Cette chance est bel et bien réelle, à condition de ne pas reproduire les erreurs de l'aller. Car si l'arbitrage pour le moins farfelu d'un certain Martin Hanson les a certainement favorisés, les Portugais ont surtout bien profité des nombreux manquements des Canonniers pour l'emporter au final 2-1. Un score loin d'être insurmontable pour les Londoniens, d'autant plus que leur gardien remplaçant Lukasz Fabianski, un des autres facteurs clairement déterminants de leur défaite, ne sera pas sur le terrain puisque Manuel Almunia, le titulaire habituel du poste lui non plus pas toujours exempt de tout reproche, retrouvera sa cage. Autre élément à être passé au travers au Estádio do Dragão, Sol Campbell, qui partage la responsabilité du deuxième but avec le portier polonais, est également de retour au même titre qu'Alex Song, qui était lui suspendu. Ils peuvent en tout cas s'attendre à du répondant de la part du FC Porto et non pas à une formation arc-boutée devant sa défense, du moins à en croire leur vice-capitaine Raul Meireles : "Nous ne jouons jamais de manière ultra-défensive, ce n'est pas notre style et tenter de le faire serait un désastre pour nous." On espère donc voir du spectacle dans l'écrin nord-londonien, surtout que les Gunners ont inscrit au moins un but par match sur leurs trente dernières sorties officielles dans leur antre, à la notable exception du derby face à Chelsea fin novembre (0-3). Mais Hulk n'est pas (encore ?) Drogba...