Arsenal passe, MU trépasse !

  • A
  • A
Arsenal passe, MU trépasse !
Partagez sur :

Arsenal et Manchester United ont connu des fortunes diverses mardi lors des quarts de finale de la Carling Cup. A l'Emirates Stadium, les joueurs d'Arsène Wenger ont pris le dessus (2-0) sur Wigan, grâce à un but contre son camp d'Alcaraz et un autre de Bendtner. Dans le même temps, les Red Devils ont enregistré une lourde première défaite de la saison (4-0), d'autant plus surprenante qu'infligée par West Ham, la lanterne rouge de Premier League !

Arsenal et Manchester United ont connu des fortunes diverses mardi lors des quarts de finale de la Carling Cup. A l'Emirates Stadium, les joueurs d'Arsène Wenger ont pris le dessus (2-0) sur Wigan, grâce à un but contre son camp d'Alcaraz et un autre de Bendtner. Dans le même temps, les Red Devils ont enregistré une lourde première défaite de la saison (4-0), d'autant plus surprenante qu'infligée par West Ham, la lanterne rouge de Premier League ! Pas de répit pour les braves ! Arsenal et Manchester United disputaient, ce mardi soir sous la neige (-4°C à l'échauffement), leur huitième et dernier match du mois de novembre, à l'occasion des quarts de finale de la Carling Cup. La première équipe citée n'a pas perdu son temps alors que les autres caïds de Premier League se la coulaient douce, bien au chaud devant leur poste de télévision. A l'Emirates Stadium, les Gunners se sont en effet imposés (2-0) devant Wigan où évoluent les milieux de terrain français Mohamed Diamé et Charles N'Zogbia. En revanche, les Red Devils se sont lourdement inclinés (4-0), à Londres également, contre West Ham, la lanterne rouge du championnat d'Angleterre. Et pour une surprise, c'est une énorme surprise ! Le double tenant du titre, invaincu leader du championnat anglais depuis ce week-end, a été sorti sans détour par les Hammers de l'Israélien Avram Grant, qui n'ont gagné que deux matches sur quinze en Premier League. Cet exploit, ces derniers le doivent à deux hommes en particulier: Jonathan Spector (22e, 37e) et Carlton Cole (56e, 67e), auteurs d'un doublé chacun face à une équipe mancunienne-bis, mais tout de même composée de joueurs qui feraient bien des heureux parmi leurs rivaux de Premier League (Rafael, O'Shea, Evans, Anderson, Giggs, Fletcher, Hernandez, Obertan, Macheda...). Wenger joue le jeu Ce résultat fait en plus les affaires d'autres Londoniens, ceux d'Arsenal, pour qui la voie est maintenant libre... "Nous allons jouer toutes les compétitions à fond, avec l'objectif de les gagner." Interrogé par nos confrères britanniques du Daily Mail, Arsène Wenger avait annoncé la couleur, lui qui court avec ses joueurs après un trophée depuis 2005 et un succès en FA Cup aux dépens des hommes de... Sir Alex Ferguson. L'entraîneur strasbourgeois n'a pas menti, puisqu'il a aligné dès le coup d'envoi une formation entremêlant jeunesse - forfaits d'Abou Diaby, de Francesc Fabregas et de Thomas Vermaelen obligent - mais aussi expérience, à l'image de l'attaquant néerlandais Robin Van Persie, titulaire pour la première fois depuis son retour de blessure. La délivrance pour les Canonniers est survenue juste avant la pause lorsque, sous la pression de Nicklas Bendtner suite à un corner tiré par Theo Walcott, le Paraguayen Antolin Alcaraz a été contraint de tromper son propre gardien, Ali Al-Habsi (1-0, 42e). En seconde période, les Latics, dix-huitièmes au classement de la Premier League, n'ont pas baissé les bras mais ont dû s'avouer vaincus après que Bendtner, encore lui, double la mise en reprenant d'un tacle glissé un centre du Mexicain Carlos Vela (2-0, 65e). Entré en cours de jeu, le Frenchy Samir Nasri aurait pu corser le score. Cependant, sa frappe du gauche fut détournée in extremis par un certain Alcaraz (90e).