Arsenal ne rêve plus

  • A
  • A
Arsenal ne rêve plus
Partagez sur :

Alors qu'ils avaient l'occasion de revenir à quatre points de Manchester United à cinq journées de la fin, les joueurs d'Arsenal n'ont pas été capables de battre leur voisin, Tottenham, mercredi, en match en retard de la 28e journée de Premier League (3-3). La troupe d'Arsène Wenger perd même sa place de dauphin au profit de Chelsea, qui bat Birmingham (3-1).

Alors qu'ils avaient l'occasion de revenir à quatre points de Manchester United à cinq journées de la fin, les joueurs d'Arsenal n'ont pas été capables de battre leur voisin, Tottenham, mercredi, en match en retard de la 28e journée de Premier League (3-3). La troupe d'Arsène Wenger perd même sa place de dauphin au profit de Chelsea, qui bat Birmingham (3-1). Les joueurs de Manchester United ont beau enchaîner les performances moyennes, ils peuvent dormir sur leur deux oreilles. Arsenal ne sera pas là pour les réveiller. Alors qu'ils avaient une énième occasion de recoller aux Red Devils, les Gunners ont en effet été accrochés à White Hart Lane face à Tottenham, mercredi, en match en retard de la 28e journée (3-3). Un match nul qui maintient les joueurs d'Arsène Wenger à sept points du leader. Un gouffre, alors qu'ils ne restent que cinq journées à disputer. Que reprocher à Cesc Fabregas et sa joyeuse troupe au terme d'un superbe match, joué sur un rythme très élevé ? Car au démarrage de la rencontre, les Gunners pensaient avoir mis les ingrédients nécessaires pour aller chercher la victoire. Il y a tout d'abord Theo Walcott, virevoltant sur son côté droit, et buteur dès l'entame de match (0-1, 4e). Il y a aussi Samir Nasri, peut-être vexé de ne pas avoir été désigné joueur de l'année, qui remet les pendules à l'heure d'une frappe sèche à l'entrée de la surface, alors que Raphael Van der Vaart avait égalisé un peu plus tôt (2-1, 12e). Chelsea passe deuxième Il y a enfin Robin Van Persie, qui doit s'y reprendre à deux fois pour marquer, après une erreur de William Gallas, et un bon centre de Walcott (3-1, 40e). La partition est presque parfaite, et rentrer au vestiaire avec deux buts d'avance s'annonce idéal. Mais voilà, Arsenal ne sait plus (pas) tenir un score. Une seconde d'inattention et Tom Huddlestone égalise d'une frappe de loin, alors même que Gareth Bale est en train de se faire soigner sur le côté (3-2, 43e). Les Spurs sont à nouveau dans le match. Sans particulièrement être dominés, les joueurs d'Arsenal vont presque inévitablement se faire rejoindre au score, après une faute de Wojciech Szczesny sur Aaron Lennon dans la surface, et un penalty transformé par Van der Vaart (3-3, 69e). Vingt dernières minutes encore pleines de folie n'y feront rien, Arsenal laisse Manchester United s'échapper. Pire, les Gunners laissent Chelsea prendre la deuxième place, après la victoire des Blues face à Birmingham (3-1). Un succès acquis notamment grâce à un doublé de Florent Malouda.