Arsenal et MU au pas de charge

  • A
  • A
Arsenal et MU au pas de charge
Partagez sur :

Du travail bien fait. La 24e journée de Premier League, samedi après-midi, a permis à Manchester United et Arsenal de poursuivre sur leur bonne lancée. Les Red Devils ont cartonné Birmingham (5-0), avec un triplé de Berbatov, tandis que les Gunners ont dominé facilement Wigan (3-0), avec un triplé de Van Persie. En revanche, Manchester City, battu à Aston Villa (1-0), cède du terrain.

Du travail bien fait. La 24e journée de Premier League, samedi après-midi, a permis à Manchester United et Arsenal de poursuivre sur leur bonne lancée. Les Red Devils ont cartonné Birmingham (5-0), avec un triplé de Berbatov, tandis que les Gunners ont dominé facilement Wigan (3-0), avec un triplé de Van Persie. En revanche, Manchester City, battu à Aston Villa (1-0), cède du terrain. C'est le charme du calendrier anglais, réputé (à juste titre) pour être l'un des plus alambiqués du Vieux Continent. Les équipes qui se sont affrontées fin décembre lors de la 20e journée, se croisaient de nouveau ce samedi pour la 24e levée de la Premier League. Cela aurait pu être complètement anecdotique, mais cette proximité fait qu'Arsenal et Manchester United n'avaient certainement pas oublié qu'ils ont tous les deux laissé deux points en route dans les dernières minutes, respectivement à Wigan (2-2) et à Birmingham (1-1), qu'ils affrontaient de nouveau ce samedi. Cette fois, à la maison, les deux ténors du championnat anglais n'ont pas fait de détail. Après le 3-0 à West Ham la semaine passée, Arsenal s'est de nouveau facilement imposé contre un autre relégable, Wigan (2-0), à l'Emirates Stadium. Le score n'est pas démesuré, mais les Gunners ont confirmé que, depuis que Wenger a décidé de stabiliser le quatuor Fabregas-Walcott-Nasri-Van Persie en attaque, ils avaient trouvé leur vitesse de croisière. Elevée, bien sûr. L'addition, en effet, aurait pu être bien plus lourde pour les Latics à l'Emirates Stadium. Al-Habsi, le gardien omani, a sorti plusieurs fois le grand jeu devant Nasri (3e), Van Persie (8e), Fabregas (31e). Walcott et Fabregas ont également vendangé une contre-attaque supersonique (31e), et Van Persie a raté un penalty (70e). Dommage pour le Néerlandais, indiscutable valeur ajoutée des Gunners depuis son retour de blessure, qui a tout de même inscrit un triplé, son premier de la saison en Premier League, une semaine après avoir réussi son premier doublé à West Ham. Avant d'envoyer son penalty dans les nuages, Van Persie s'était montré intraitable en fusillant Al-Habsi sur une passe en profondeur de Song (1-0, 21e), puis en reprenant de volée une longue ouverture de Fabregas (2-0, 59e). Superbe. Son triplé viendra finalement, de près, après une nouvelle ogive de Fabregas, et une bonne protection de balle de Walcott (3-0, 86e). De quoi mériter largement l'ovation du public de l'Emirates. Longtemps sur le banc avant de remplacer le Néerlandais (87e), Marouane Chamakh a dû apprécier... Berbatov voit triple aussi Arsenal, nouveau dauphin, reste néanmoins à deux points de Manchester United, qui n'a pas fait non plus dans la dentelle contre Birmingham (5-0). Dès la 2e minute, Berbatov a lancé les Red Devils vers un succès tranquille. Le Bulgare s'est même offert un triplé (31e, 54e), le deuxième de sa saison, après celui contre Liverpool, auquel il faut ajouter un quintuplé contre Blackburn. Berbatov, associé à Rooney au coup d'envoi, porte son total à 17 réalisations en Premier League, et prend ses distances sur Tevez au classement des buteurs. Avec des buts également de Giggs (45e) et Nani (85e), MU prend désormais trois points d'avance sur Manchester City, battu en soirée par Aston Villa (1-0). (lire: Bent, bourreau de City). Un peu plus tôt, Kenny Dalglish avait pu fêter sa première victoire à la tête de Liverpool, sur la pelouse de Wolverhampton (0-3). Un doublé de Fernando Torres aux 36e et 91e minutes et une volée de 20 mètres de Raul Meireles à la 50e ont permis aux Reds de gagner pour la première fois depuis le match du jour de l'an contre les Bolton Wanderers. Ces trois buts lavent aussi l'affront de la défaite 1-0 face aux Wolves, fin décembre, qui avait entraîné le limogeage de l'entraîneur Roy Hodgson et le retour de Dalglish dix ans après son dernier passage à Liverpool comme entraîneur. L'autre grand perdant de la journée, en revanche, est Tottenham. Les Spurs ont certes ramené un nul miraculeux de Newcastle (1-1), grâce à un but de Lennon à la 90e minute, mais ils cèdent encore du terrain sur les Mancuniens, pointés à dix longueurs. Et surtout, ils ont perdu Gareth Bale, sorti sur blessure dès la 12e minute.