Arsenal en fanfare

  • A
  • A
Arsenal en fanfare
@ Reuters
Partagez sur :

PREMIER LEAGUE - Grâce à un triplé de Walcott, Arsenal s'impose face à Blackpool (6-0).

PREMIER LEAGUE - Grâce à un triplé de Walcott, Arsenal s'impose face à Blackpool (6-0). Un match rassurant pour Arsenal, notamment après avoir balbutier son football à Liverpool, la semaine passée (1-1). En l'absence de Nasri, touché au ménisque, de Fabregas et Van Persie, sur le banc au coup d'envoi, le trio Walcott-Rosicky-Arshavin, aligné par Wenger en soutien d'un Chamakh longtemps maladroit devant le but, s'est amusé dans une arrière-garde des Seasiders aux abois. Après un petit quart d'heure de mise en jambes, les quatre hommes étaient d'ailleurs concernés sur l'ouverture du score. Après avoir combiné à une touche de balle avec Chamakh puis Rosicky, Arshavin décalait Walcott, qui n'avait plus qu'à ajuster Gilks du plat du pied (1-0, 13e). Préféré à Eboué pour animer le flanc droit, l'Anglais a fait vivre un calvaire au latéral gauche de 'Pool, le pauvre Stephen Crainey, pendant un peu plus d'une heure. Walcott était quasiment de toutes les actions des Gunners de la première période, d'abord centreur pour la demi-volée d'Arshavin repoussée (21e) puis passeur pour l'occasion de Chamakh, qui manquait la cible du plat du pied (24e), et enfin frappeur, au-dessus, sur une passe de Rosicky (30e). C'est en revanche le Tchèque qui servait Chamakh, lorsque le Marocain, fauché par Evans peu avant la surface, provoquera le penalty, l'expulsion de son défenseur et le but d'Arshavin (2-0, 31e). Chamakh débloque son compteur Mais face à une équipe de Blackpool qui n'avait pas besoin de se voir réduite à 10, Walcott reprenait son festival. Un nouveau slalom énorme, pour décaler Chamakh qui perdait à nouveau son duel fac à Gilks (37e), puis un doublé, sur un service de Wilshere, d'une frappe en pivot imparable (3-0, 39e), et même un triplé en seconde période, d'un tir du gauche dans le petit filet (5-0, 58e). Entre temps, Diaby avait repris victorieusement un centre de Sagna dès le retour des vestiaires (4-0, 48e). Quelques minutes après les entrées de Fabregas et Van Persie (62e), Walcott pouvait céder sa place à Vela (66e) sous une standing ovation de l'Emirates Stadium, à la hauteur de sa prestation, lumineuse. Une attention du public londonien que Marouane Chamakh doit certainement envier. Décisif à Liverpool sur le but de Reina dimanche dernier, l'ancien bordelais a bien failli laisser passer l'occasion d'ouvrir son compteur sous ses nouvelles couleurs. Le Marocain, qui n'avait plus marqué en compétition depuis le 17 avril et un match face à Lyon (2-2), a d'abord gaspillé quatre ou cinq occasions franches, et notamment cette reprise expédié au-dessus de la transversale, alors qu'il était seul aux six-mètres (61e). Mais son but viendra, de la tête évidemment, sur corner (6-0, 82e). Voilà qui pourra le rassurer, lui qui est attendu comme le grand attaquant dont Arsenal avait besoin depuis le départ d'Adebayor. A moins que Walcott...