Arsenal doit digérer

  • A
  • A
Arsenal doit digérer
Partagez sur :

En l'espace de dix jours, Arsenal a perdu coup sur coup deux de ses trois meilleurs joueurs, à savoir Cesc Fabregas, parti rejoindre son club formateur, et Samir Nasri, nouvelle coqueluche de Manchester City. Un véritable coup de massue pour le club londonien qui se doit de digérer rapidement ces départs, et enfin lancer une saison qui a très mal débuté. Pourquoi pas ce dimanche, contre Manchester United.

En l'espace de dix jours, Arsenal a perdu coup sur coup deux de ses trois meilleurs joueurs, à savoir Cesc Fabregas, parti rejoindre son club formateur, et Samir Nasri, nouvelle coqueluche de Manchester City. Un véritable coup de massue pour le club londonien qui se doit de digérer rapidement ces départs, et enfin lancer une saison qui a très mal débuté. Pourquoi pas ce dimanche, contre Manchester United. Avec un seul point empoché en deux journées, les Gunners n'ont pas de quoi être fiers. Tenus en échec d'entrée par Newcastle (0-0), Arsenal a été battu une semaine plus tard par Liverpool à l'Emirates Stadium (0-2) sans montrer quoi que ce soit dans le jeu, et ce, malgré la présence sur le terrain de Samir Nasri. Il faut en fait remonter à la saison 1992-1993 pour trouver un bilan aussi négatif des Londoniens en Premier League. A l'époque, les coéquipiers de David Seaman et Tony Adams avait perdu leurs deux premiers matches de championnat... avant de conclure leur saison par une dixième place au classement. L'heure est donc grave pour Arsène Wenger qui se doit de trouver une solution au plus vite. Son équipe se déplace à Old Trafford ce dimanche pour y affronter l'ogre suprême du Royaume : Manchester United. Les statistiques ne plaident d'ailleurs pas en faveur des coéquipiers de Robin van Persie, promu capitaine cette saison, puisque la dernière défaite des Red Devils à domicile en championnat remonte au... 10 avril 2010 (1-2 contre Chelsea). De plus, la dernière victoire d'Arsenal dans l'antre mancunien date maintenant du 17 septembre 2006 (1-0). Des ventes qui ont rapporté 62 millions d'euros à Arsenal Les supporters d'Arsenal se demandent pourtant pourquoi leur club favori ne fait pas un effort sur le mercato. Désormais forts d'une forte enveloppe d'argent (Fabregas et Nasri ont permis au club anglais d'enregistrer la somme de 62 millions d'euros), les dirigeants ont de quoi recruter un voire deux joueurs de classe mondiale. Il y a quelques jours, les tabloïds anglais envoyaient ainsi le Brésilien Kaka à Londres, alors que The Times annonce ce vendredi qu'Arsène Wenger s'intéresse à son compatriote Florent Malouda. Pourtant, à seulement six jours de la fin du mercato, rien ne semble se profiler à l'horizon. Et cela ne semble pas déranger le technicien français. "Je ne suis pas contre dépenser de l'argent. Mais on a perdu des joueurs de gros calibre et on ne trouve pas un Fabregas ou un Nasri à tous les coins de rue. Après, on a beaucoup de jeunes qui poussent derrière. Donc si on ne trouve pas, on se tournera vers eux", a-t-il ainsi expliqué au micro de Canal+, après la qualification de son équipe pour la Ligue des champions mercredi soir au terme du tour de barrages face à l'Udinese. A deux jours d'affronter une équipe de MU qui carbure depuis le début de saison (3 victoires en 3 matches officiels et 5 victoires en 5 rencontres amicales), Arsenal peut tout de même se targuer d'être au moins performant sur la scène européenne. Après s'être imposés 1-0 à domicile, les Gunners ont obtenu une brillante victoire au Stadio Friouli contre l'Udinese en barrage retour de la Ligue des champions (2-1). Menés au score et dominés, les coéquipiers de Theo Walcott ont su trouver en seconde période les bonnes formules pour inscrire coup sur coup deux buts. Mais cette victoire anglaise est surtout due à la très grande prestation de l'ancien Lillois Gervinho. Or l'international ivoirien, expulsé à Newcastle, purgera son deuxième match de suspension ce week-end...