Arsenal décolle enfin

  • A
  • A
Arsenal décolle enfin
Partagez sur :

Deux semaines après son terrible revers face à Manchester United (2-8), Arsenal a remporté le premier match de sa saison en championnat, samedi, face à Swansea, lors de la 4e journée de Premier League (1-0). Face au promu gallois, Arsène Wenger a pu lancer quelques-unes de ses recrues, comme Mertesacker et Arteta. Il reste toutefois du boulot.

Deux semaines après son terrible revers face à Manchester United (2-8), Arsenal a remporté le premier match de sa saison en championnat, samedi, face à Swansea, lors de la 4e journée de Premier League (1-0). Face au promu gallois, Arsène Wenger a pu lancer quelques-unes de ses recrues, comme Mertesacker et Arteta. Il reste toutefois du boulot. Ce n'est pas encore le Pérou, mais Arsenal a glané son premier succès de la saison. Après un match nul et deux défaites, la dernière, terrible, face à MU (2-8), les Gunners ont disposé de Swansea, le promu gallois (1-0). Un succès qu'il faudra forcément relativiser, les Gallois n'ayant gagné aucune rencontre pour le moment, et n'ont d'ailleurs toujours pas marqué le moindre but. L'opposition devrait être tout autre, mardi, face à Dortmund, en Ligue des champions. En attendant, Arsène Wenger a pu lancer ses recrues de fin de mercato dans le grand bain. Per Mertesacker et Mikel Arteta étaient ainsi titulaires au coup d'envoi. Pour le premier, le baptême est réussi, même s'il ne peut encore éviter les sautes d'humeur de l'arrière garde londonienne, comme sur cette action, où Szczesny est obligé de sortir le grand jeu, devant Graham (7e). Reste que la force de frappe de Swansea est encore toute relative, et le vrai test défensif interviendra sur la scène européenne. La boulette de Vorm Offensivement, la mayonnaise n'a pas encore tout à fait prise, malgré l'apport d'Arteta, qui a affiché quelques promesses dans son entente avec Van Persie. Mais les Gunners ont encore trop de mal à approcher la surface de réparation adverse, se restreignant la plupart du temps à des frappes lointaines. Il faut d'ailleurs une incroyable boulette du gardien adverse, qui se fait contrer sa relance à la main par un partenaire, pour voir Arshavin marquer dans le but vide, dans un angle fermé (1-0, 40e). En seconde période, si Benayoun fait lui aussi ses débuts sous son nouveau maillot, le spectacle n'est pas spécialement au rendez-vous, la troupe de Van Persie laissant même parfois le ballon à des adversaires qui n'ont pas su saisir leur chance, à l'image de cette frappe au dessus de Graham (92e). C'est notamment le trio Arteta-Ramsey-Frimpong qui a bien du mal à exister dans l'entrejeu, avec des difficultés à se projeter vers l'avant. Un constat logique, les travaux de reconstruction de l'équipe étant loin d'être terminé pour Wenger et son staff. De leur côté, Chelsea et Manchester City ont assuré. Les Blues sont ainsi allés s'imposer à Sunderland (2-1), grâce à des buts de Terry et Sturridge. Même constat pour City, qui a disposé de Wigan (3-0), sur un triplé signé Kün Aguero. Mauvaise opération en revanche pour Liverpool, qui s'est incliné face à Stoke City (0-1), suite à un penalty de Walters. Dans les autres rencontres, Tottenham a enfin gagné face à Wolverhampton (2-0), tandis qu'Everton a été tenu en échec par Aston Villa (2-2).