Arsenal-Barça, une affiche de rêve

  • A
  • A
Arsenal-Barça, une affiche de rêve
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Les Gunners défient le FC Barcelone mercredi en huitième de finale aller.

La même philosophie. Jouer, jouer, toujours jouer. Des passes courtes pour porter très rapidement le ballon dans le camp adverse. Attaquer tout le temps et défendre quand il faut. Les spectateurs déçus de Ligue 1 ne seront jamais tristes devant une si belle affiche. Le Barça enchaîne les buts à un rythme infernal (71 buts en 23 rencontres de Liga) et Arsenal écœure ses adversaires en Premier League (à l’exception de Manchester United). Mercredi soir à l’Emirates Stadium, la cote du 0-0 devrait rapporter gros mais aucun connaisseur ne s’y risquerait.

La revanche de 2009. Il y a un peu plus de dix mois, le Barça sortait les Gunners en quarts de finale de la Ligue des champions. Au match aller, les joueurs d’Arsène Wenger avaient réussi à sauver le match nul (2-2). Mais une semaine plus tard, Lionel Messi avait éliminé à lui seul Arsenal, inscrivant les quatre buts de son équipe. Au Nou Camp, les Gunners avaient reçu une leçon de football (4-1). Ils ont eu le temps de potasser pendant un an et voilà le jour de l’oral. Auront-ils retenu leur leçon ?

Messi VS Nasri. Si en terme de spectacle, vous l’aurez compris, ce Arsenal-Barcelone est l’affiche des huitièmes de finale de la Ligue des champions, Samir Nasri et Lionel Messi, eux, se chargeront du bouquet final. Le meneur de jeu français revient d’une blessure aux ischio-jambiers et devrait, normalement, être aligné mercredi contre le Barça. Il aura affaire au meilleur joueur du monde. Avec ses 40 buts en 35 matches, Lionel Messi n’a pas fait semblant de prouver qu’il méritait amplement son deuxième Ballon d’or. Ce duel constitue à n’en pas douter une promesse des grands soirs.

Le paradoxe d’Arsenal. Arsenal a de nombreux fans dans le monde entier. Il suffit de se promener un peu partout autour du globe pour apercevoir des jeunes amateurs de foot arborant les couleurs des Gunners. En Europe, de nombreux supporters louent le beau jeu d’Arsenal mais attendent toujours un titre européen. Outre une Coupe de l’UEFA (1970) et une Coupe des Coupes (1994), Arsenal n’a jamais inscrit son nom au palmarès d’une grande compétition. La Coupe aux grandes oreilles attend toujours.

L’avis de Bacary Sagna. : Le défenseur français a connu la mauvaise expérience barcelonaise. Il était du voyage l’année dernière au Nou Camp et s’en souvient encore : "on apprend toujours de ses erreurs", a estimé Sagna au micro d’Europe 1. "L’année dernière, on a pris une claque à Barcelone. Ça va nous piquer. On a de l’orgueil et on va montrer qu’on peut faire aussi bien qu’eux". Le latéral droit des Gunners est suspendu pour le match aller à l’Emirates Stadium mais il en a quand même profité pour glisser quelques conseils à ses partenaires : "on sait à quoi s’attendre. Ça va pas être facile mais on va chercher ce qu’il faut pour les faire déjouer. Il faudra leur rentrer dedans".