Armstrong répond à Landis

  • A
  • A
Armstrong répond à Landis
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - L'Américain rejette les accusations de dopage de son ancien coéquipier.

CYCLISME - L'Américain rejette les accusations de dopage de son ancien coéquipier.Il fallait s'y attendre, les révélations fracassantes de Floyd Landis et son néo-statut de repenti n'ont pas provoqué chez Lance Armstrong, accusé de dopage par son compatriote et ancien coéquipier, le moindre émoi. Le septuple vainqueur du Tour de France a répondu, rejetant les accusations portées par celui qui l'a accompagné sur trois Grande Boucle au sein de l'US Postal. "En ce qui concerne les allégations spécifiques, les affirmations spécifiques, elles ne valent même pas la peine de développer. Je ne vais pas gaspiller mon temps ou le vôtre", a indiqué le sulfureux champion américain.Un ancien patron du peloton contesté et clairement accusé ce jeudi par Landis, vainqueur du Tour en 2006 et contrôlé positif à la testostérone lors de cette même édition. "C'est sa parole contre la nôtre", a ensuite indiqué Armstrong, considérant que son ancien général chez l'US Postal avait "perdu toute crédibilité depuis longtemps". Une crédibilité longtemps mise à mal par des années passées à nier avant de vider son sac ce jeudi avec un noble dessein. "Je veux soulager ma conscience", a ainsi expliqué Landis qui, outre Armstrong, épingle également Johan Bruynel, manager de l'US Postal et proche d'Armstrong.Si Armstrong dément catégoriquement les accusations du coureur venu de Pennsylvanie, l'ancien compagnon de la chanteuse américaine Sheryl Crow se serait bien passé de cette (nouvelle) mauvaise publicité. Reste désormais à savoir quelle attitude Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, et ses collaborateurs adopteront envers Armstrong et son équipe de RadioShack, attendus au départ de la 97e édition de la Grande Boucle, le 3 juillet prochain à Rotterdam.