Armstrong, l'étau se resserre

  • A
  • A
Armstrong, l'étau se resserre
@ Reuters
Partagez sur :

DOPAGE - De nouvelles accusations contre l'US Postal ont été révélées par le NY Times.

DOPAGE - De nouvelles accusations contre l'US Postal ont été révélées par le NY Times. Les investigations de la justice américaine mettent Lance Armstrong dans une posture de plus en plus fâcheuse. Dans son édition de jeudi, le New York Times a publié de nouvelles révélations sur les suspicions de dopage organisées au sein de l'US Postal, tout en précisant que les procureurs fédéraux ont passé la vitesse supérieure dans le déroulement de l'enquête. D'après le NY Times, la justice "a interrogé plusieurs de ses anciens coéquipiers, dont certains ont expliqué de façon détaillée qu'Armstrong et ses anciens coéquipiers de l'US Postal se sont dopés de façon systématique, selon un cycliste qui a été interrogé et deux autres personnes." L'anonymat reste complet pour le moment, puisque jusqu'ici aucun nom hormis celui de Floyd Landis n'incrimine clairement Lance Armstrong. Occupant déjà l'espace médiatique en plein Tour de France par ses déclarations, l'ancien équipier du septuple vainqueur de la Grande Boucle avait encore déclaré fin juillet à la chaîne ABC avoir été témoin d'actes de dopage de la part d'Armstrong, notamment par transfusion sanguine. "Armstrong était au courant et a encouragé" "Sa version évolue, se modifie au fil du temps. Nous allons avoir l'occasion de dire la vérité devant les autorités", avait pour sa part déclaré le principal incriminé sur le plateau de Stade 2, le 18 juillet dernier à Ax-3 Domaines. "Selon des sources proches de l'enquête, d'autres cyclistes devraient témoigner devant la justice dès la semaine prochaine", poursuit le New York Times, en citant notamment George Hincapie, qui aurait été contacté par l'Agence américaine des médicaments selon les informations du journal américain. Toujours sous couvert de l'anonymat, un ancien coéquipier d'Armstrong à l'US Postal aurait "décrit à la justice la façon dont il se dopait lui-même et la tricherie à grande échelle à laquelle il a participé au sein de l'US Postal", ajoutant que "Lance Armstrong était au courant et a encouragé" ce système. Coureur de 1998 à 2005 au sein de la formation américaine, devenue Discovery Channel en 2005 pour disparaître deux ans plus tard, le Texan ne devrait pas échapper aux interrogatoires en règle afin de permettre le bon déroulement de l'enquête.