Arias et une certaine ouverture

  • A
  • A
Arias et une certaine ouverture
Partagez sur :

Marc Lièvremont a dévoilé ce mercredi la liste des 31 joueurs retenus pour la tournée d'automne. Pour affronter, à un an de la Coupe du monde, les Fidji, l'Argentine et l'Australie, le staff tricolore a décidé de lancer Arias (Stade Français) entrevu en 2009 ou encore Huget (Bayonne). Point de Wisniewski (Racing) à l'ouverture, puisque le sélectionneur lui a préféré Traille (Biarritz), ni de Bastareaud (Stade Français). Par ailleurs, Rougerie est pris au centre.

Marc Lièvremont a dévoilé ce mercredi la liste des 31 joueurs retenus pour la tournée d'automne. Pour affronter, à un an de la Coupe du monde, les Fidji, l'Argentine et l'Australie, le staff tricolore a décidé de lancer Arias (Stade Français) entrevu en 2009 ou encore Huget (Bayonne). Point de Wisniewski (Racing) à l'ouverture, puisque le sélectionneur lui a préféré Traille (Biarritz), ni de Bastareaud (Stade Français). Par ailleurs, Rougerie est pris au centre. On attendait une liste plutôt sage à tout juste un an de la Coupe du monde. Marc Lièvremont a, avec le comité de sélection, plutôt joué la carte de l'ouverture pour cette tournée automnale avec en ligne de mire trois rendez-vous : les Fidji, l'Argentine et l'Australie. Une liste qui comprend 31 noms, suite à la citation de Dimitri Szarzewski et qui pourrait être suspendu. Le Perpignanais Guirado fait office de 31e nom au cas où... "On espère que la commission de discipline sera clémente", a tout de même glissé Lièvremont en conférence de presse. Une annonce forcément très attendue dans la mesure où la Coupe du monde arrive dans moins d'un an et que les Bleus n'ont plus que 10 matches pour affiner les certitudes. Et manifestement, il existe des secteurs de jeu dans lesquels, les choix ne sont pas affichés, loin de là. "On tâtonne sur la ligne des trois-quarts", a notamment reconnu Lièvremont qui assure par ailleurs s'appuyer sur un noyau dur de 80% de joueurs "partants certains pour la Coupe du monde parce qu'ils sont là depuis 3 ans et donnent satisfaction". Bastareaud face à ses responsabilités Pour les autres, il y a du boulot ou une occasion à saisir. Le cas de Mathieu Bastareaud a été explicité et le sélectionneur n'a pas caché qu'il fait partie de ceux "qui ont du potentiel mais n'en font pas assez et ne se donnent pas les moyens d'être performants. Je serai malheureux que Mathieu ne soit pas du voyage mais cela fait un an qu'on le sensibilise sur ce qu'il doit faire pour être performant sur la durée et être compétitif dans une épreuve comme la Coupe du monde." S'il assure que Poitrenaud n'est pas dans le même cas parlant moins d'implication au jour le jour mais plus de rugby dans son cas, il manque également à l'appel un Vincent Clerc "qui peine à retrouver son état de forme". Cela semble encore plus compromis pour Louis Picamoles qui a manqué le train bleu. Le replacement de Sébastien Chabal en 8 et le passage de Pascal Papé en 2e ligne ressemblent à un signe fort pour le Toulousain, manifestement loin du compte. Si devant c'est verrouillé (Marconnet et Poux conservent une longueur d'avance sur Schuster et Ducalcon), derrière il reste des places à prendre. Ainsi, le Parisien Julien Arias est l'une des surprises de cette liste. Lièvremont semble vouloir lui donner du temps de jeu puisqu'il a expliqué que les 31 (ou 30) joueraient tous lors des deux premiers matches face aux Fidji et à l'Argentine. De même, le Bayonnais Yoann Huget vient directement concurrencer les Julien Malzieu et autre Vincent Clerc. Enfin, si Parra et Yachvili possèdentà la mêlée assurément une longueur d'avance, à l'ouverture, pour accompagner François Trinh-Duc, ce n'est pas encore définitif. Le nom de Jonathan Wisniewski a beaucoup résonné ces derniers temps mais c'est finalement Damien Traille, fixé à l'ouverture avec Biarritz, qui est sorti du chapeau. Sa complémentarité avec le Yach' est forcément un avantage important mais ce n'est pas le seul. Lièvremont peut immédiatement compter sur lui. A propos de Wisniewski, le sélectionneur explique: C'est un joueur qui grandit bien. Mais actuellement, François Trinh-Duc et Damien Traille sont performants. Cette fois-ci, il n'aurait pas eu trop de temps de jeu, il attendra. On l'encourage à persévérer avec son club. Pour finir, il ne faut pas rayer de la liste les blessés comme Benjamin Fall, Maxime Mermoz, Wenceslas Lauret ou encore Fabien Barcella. A eux de revenir le plus rapidement possible... Le groupe tricolore: Avants: Domingo (Clermont), Schuster (Perpignan), Guirado (Perpignan), Servat (Toulouse), Szarzewski (Stade Français), Ducalcon (Castres), Mas (Perpignan), Millo-Chluski (Toulouse), Nallet (Racing), Papé (Stade Français), Pierre (Clermont), Bonnaire (Clermont), Dusautoir (Toulouse), Lapandry (Clermont), Ouedraogo (Montpellier), Chabal (Racing), Harinordoquy (Biarritz). Arrières: Parra (Clermont), Yachvili (Biarritz), Traille (Biarritz), Trinh-Duc (Montpellier), Estebanez (Brive), Jauzion (Toulouse), Marty (Perpignan), Rougerie (Clermont), Andreu (Castres), Arias (Stade Français), Huget (Bayonne), Médard (Toulouse), Palisson (Brive), Porical (Perpignan).