Arbitres, sifflets coupés !

  • A
  • A
Arbitres, sifflets coupés !
Partagez sur :

Le torchon brûle entre les arbitres, leur employeur, la Fédération française de football (FFF), et la Ligue de football professionnel (LFP). Il aura suffi que le SAFE, le syndicat des hommes en noir, annonce sa volonté de retarder d'un quart d'heure le coup d'envoi des matches de la 26e journée de L1 ce week-end, pour que la FFF et la LFP suspendent l'ensemble des trios arbitrales concernés, remplacés par des sifflets issus du... National !

Le torchon brûle entre les arbitres, leur employeur, la Fédération française de football (FFF), et la Ligue de football professionnel (LFP). Il aura suffi que le SAFE, le syndicat des hommes en noir, annonce sa volonté de retarder d'un quart d'heure le coup d'envoi des matches de la 26e journée de L1 ce week-end, pour que la FFF et la LFP suspendent l'ensemble des trios arbitrales concernés, remplacés par des sifflets issus du... National ! Comme un boomerang. Le Syndicat des arbitres de football d'élite (SAFE) imaginait frapper un grand coup ce week-end, à l'occasion de la 26e journée de Ligue 1. Dans un communiqué publié sur son site, le syndicat expliquait que "ce mouvement initié par les arbitres et le SAFE vise à alerter tous les acteurs du football sur l'impérieuse nécessité de revenir à un climat apaisé et respectueux des arbitres." Plus loin dans le document, le syndicat écrivait en caractères plus importants et en gras: "Face aux attaques sans cesse répétées et impunies et avant que de graves incidents ne se produisent, le SAFE dit stop ! et appelle au Respect !" Thiriez: "On ne peut pas subir un tel préjudice" Dès la mi-journée, ce mouvement de mécontentement provoquait la réaction d'un Frédéric Thiriez pour le moins irrité par de telles pratiques. "Je voudrais rappeler que l'employeur des arbitres, c'est la FFF (Fédération française de football) et que la Ligue verse 11 millions d'euros par an pour ce service", a argumenté le président de la LFP, avant d'ajouter: "On ne peut pas - les spectateurs, les diffuseurs et la Ligue - subir un tel préjudice. J'ai écrit au président de la FFF pour qu'il n'y ait pas de retard. A défaut, je demanderai réparation". Quelques heures plus tard, c'est solidaire de la Ligue de football professionnel (LFP) que la Fédération française de football (FFF) décidait de procéder ni plus ni moins à la désignation de nouveaux arbitres, respectueux de ses règlements, qui seraient donc issus du National ! Dans un communiqué, la FFF confirme que "les rencontres de cette journée débuteront donc bien aux horaires habituels" et "regrette que le SAFE utilise l'argument du respect de l'éthique et de la discipline pour chercher à faire aboutir, au moyen d'un chantage inacceptable, des revendications de nature purement financière." Et de conclure: "De telles menaces ne sont pas et ne seront jamais acceptées par la Fédération Française de Football."