Apithy sauve l'honneur

  • A
  • A
Apithy sauve l'honneur
Partagez sur :

Après deux journées infructueuses, la délégation tricolore a repris des couleurs à Sheffield, samedi, grâce à la médaille d'argent décrochée au sabre par Boladé Apithy. A une touche près, le Dijonnais aurait même pu prétendre à l'or. Grosse déception en revanche pour les épéistes françaises. Maureen Nisima et Laura Flessel en tête.

Après deux journées infructueuses, la délégation tricolore a repris des couleurs à Sheffield, samedi, grâce à la médaille d'argent décrochée au sabre par Boladé Apithy. A une touche près, le Dijonnais aurait même pu prétendre à l'or. Grosse déception en revanche pour les épéistes françaises. Maureen Nisima et Laura Flessel en tête. Il aura fallu attendre la troisième et dernière journée consacrée aux épreuves individuelles pour voir un Français sur le podium à Sheffield. Alors que les épéistes et fleurettistes masculins ainsi que les trois armes féminines tricolores sont restées bredouilles dans ces Championnats d'Europe, Boladé Apithy a sauvé l'honneur samedi en décrochant la médaille d'argent au sabre. Une breloque qui marque une progression dans la carrière de l'intéressé puisqu'il s'était paré de bronze l'an dernier à Leipzig. Pour autant, le Dijonnais de 25 ans peut être un tantinet amer, lui qui n'a échoué dans la conquête du titre qu'à une touche près, battu par le champion sortant russe Alexey Yakimenko (14-15). Une déception à nuancer toutefois au vu de la désillusion des épéistes bleues. Comme ces messieurs la veille - lesquels n'avaient plus été fanny aux Championnats d'Europe depuis 2002 - ces dames ont fait chou blanc malgré leurs arguments certains. A l'instar de Joséphine Jacque-André-Coquin et Sarah Daninthe, Maureen Nisima, sacrée championne du monde au Grand Palais à l'automne dernier, n'a pas passé le cap des huitièmes de finale. Dernière Française en lice, Laura Flessel, elle, a échoué au tour suivant, sortie par la future vainqueur, la Suissesse Tiffany Geroudet (14-15). Une lauréate qui s'est offert le luxe de dominer la championne olympique allemande Britta Heidemann pour parvenir à ses fins. Gageons que les Tricolores sauront se rattraper ces trois prochains jours dans les épreuves par équipe.