Anthony, 50 points pour rien

  • A
  • A
Anthony, 50 points pour rien
Partagez sur :

Tout ça pour ça... Carmelo Anthony a eu beau signer un récital avec 50 points à 16 sur 24 aux tirs, ses Nuggets en ont été quittes pour une défaite malvenue face aux Rockets, Houston venant l'emporter 103-108 après avoir fait la différence au retour des vestiaires. Si Boston s'est également incliné, les Lakers et les Mavs l'ont, eux, emporté. Comme tous les Français de sortie...

Frustrant... Carmelo Anthony a eu beau prendre feu avec 50 points à 16 sur 24 aux tirs, les Nuggets en ont été quittes pour une défaite coupable face aux Rockets, Houston venant l'emporter 103-108 après avoir fait la différence au retour des vestiaires. Si Boston s'est également incliné, les Lakers et les Mavs l'ont, eux, emporté. Comme tous les Français de sortie... Le match de la nuit Quatre jours après le récital signé par LeBron James face au Magic, le double MVP en titre passant 51 points au voisin floridien, c'est au tour de se son camarade de promotion Carmelo Anthony d'affoler les compteurs. Et le numéro 3 de la draft 2003 a même failli faire mieux que King James. Mais malgré ses neuf points inscrits au cours de l'ultime minute, la star de Denver a finalement dû se contenter d'égaler son record en carrière datant de novembre 2009 (face aux Knicks), compilant 50 points à 16 sur 24 aux tirs, 11 rebonds et 3 contres. Surtout, les Nuggets n'en ont même pas profité pour l'emporter.. Après avoir compté jusqu'à 16 points de débours à l'entame du dernier acte, les hommes de George Karl ont certes cru pouvoir renverser leurs visiteurs, mais les efforts de Melo sont restés vains. La faute notamment à Kevin Martin. Car si l'artificier des Rockets n'a, lui, inscrit "que" 37 points à 12 sur 25 aux tirs, l'ancien King s'est montré tout autant décisif que la vedette locale. Notamment en inscrivant 18 points dans le troisième quart, les Texans en profitant pour passer un 29-16 à leurs hôtes et prendre une option finalement définitive sur la victoire. Les Nuggets pouvaient bien opérer un rapproché dans le dernier acte et entretenir l'espoir jusque dans les ultimes secondes, ce sont bien les Rockets qui ont eu le dernier mot en l'emportant 103-108 dans le Colorado. Et sans même évoquer les nouvelles rumeurs de négociations envoyant à nouveau Anthony chez les Knicks, la soirée a été d'autant plus difficile pour Denver qu'elle a également été marquée par la sortie prématurée de Chauncey Billups, victime d'une (petite) entorse du genou gauche après seulement neuf minutes de jeu. Nene sur le flanc en raison de la grippe, Carmelo Anthony pouvait bien s'enflammer, les Nuggets ne pouvaient suivre, si ce n'est Ty Lawson, auteur de 19 points et 5 passes au relais de Billups. Il en aurait fallu plus face à des Texans pouvant, eux, compter sur cinq joueurs à plus de dix points, dont Luis Scola, 25 points et 8 rebonds pour épauler Martin.... Les Français de la nuit Soirée faste pour le camp tricolore puisque les quatre Bleus de sortie ce lundi ont tous goûté à la victoire. C'était attendu à Dallas puisque les Mavericks de Ian Mahinmi ont profité de la visite des Cavaliers pour enchaîner une neuvième victoire de rang, en venant à bout 99-96. Mais, une fois n'est pas coutume, l'ancien Palois a pu apporter une solide contribution au succès des Texans. Profitant de ses 21 minutes de jeu, le Tricolore a même frôlé le double-double, rendant 11 points à 4 sur 6 aux tirs, 8 rebonds et 1 interception. Même constat à Phoenix où les Suns l'ont emporté 92-104 après avoir démarré pied au plancher et ouvert sur un 33-17 dans le premier quart. Mickael Pietrus a d'ailleurs fait de même: après avoir viré aux vestiaires avec 12 points inscrits en 9 minutes, le temps d'enquiller trois tirs primés pour donner 20 points d'avance aux siens, le Guadeloupéen est resté muet après la pause et a donc terminé avec 19 minutes de jeu pour 12 points à 4 sur 7 aux tirs, 3 rebonds et 2 passes le jour de ses 29 ans. Scénario en tout point identique pour Nicolas Batum. Le Français des Blazers, vainqueurs des Bulls 109-103, a ouvert en grand, inscrivant ses quatre premiers paniers pour afficher 12 points à mi-parcours, mais l'ancien Manceau est rentré dans le rang après la pause, terminant, lui, avec 12 points, 5 rebonds et 3 passes en 39 minutes. Il n'y a finalement qu'à Charlotte que Boris Diaw n'a pas connu la même réussite. Mais en dépit de ses 7 points à 3 sur 5 aux tirs, 3 passes et 2 rebonds en 30 minutes, nul doute que le Français a goûté sa soirée. Après six défaites de rang, ses Bobcats ont en effet renoué avec la victoire au meilleur moment, s'offrant une victoire de prestige 94-89 face aux Celtics pour recoller au Top 8 de la Conférence Est. Les chiffres de la nuit 2558. Ray Allen n'est plus qu'à deux trois points du record de tirs primés en carrière de Reggie Miller. Auteur de 25 points face aux Bobcats, Allen a réussi ses deux tentatives, affichant désormais 2558 tirs primés contre 2560 pour l'ancienne icône des Pacers. Ray Allen pourrait battre ce record, dés demain, à l'occasion du choc face aux Lakers. Ce lundi, ses 25 points n'ont donc pas suffi face aux Bobcats. Pas plus que les 22 points de Paul Pierce ou les 10 points-14 passes de Rajon Rondo puisque Charlotte l'a emporté 94-89 grâce notamment aux 19 points et 16 rebonds de Gerald Wallace et malgré l'éjection de Stephen Jackson pour deux fautes techniques. 25. Le calvaire des Cavaliers se poursuit. Après avoir battu, ce week-end, le record de défaites consécutives sur une saison, Cleveland s'est cette fois approprié celui des revers à la suite, sans distinction. Défaits à Dallas, les Cavs ont en effet enchaîné une 25e défaite de rang, faisant "mieux" que leurs devanciers en 1982. Comme à Memphis ou face à Portland ce week-end, les Cavaliers ont pourtant bien résisté mais sont restés trop courts, s'inclinant 99-96 malgré les 26 points-12 rebonds de JJ Hickson ou les 19 points-13 passes de Ramon Sessions. Avec désormais les réceptions des Pistons, des Clippers puis des Wizards à leur programme, les Cavaliers peuvent néanmoins espérer enfin mettre un terme à cette série noire, très noire... 42. Deux de chute pour les Bulls. Après leur revers, samedi, à Golden State, les Bulls ont en effet à nouveau cédé à Portland 109-103. Derrick Rose a pourtant été égal à lui-même avec 36 points et 6 passes et Carlos Boozer y est allé de son double-double en compilant 17 points-12 rebonds. Mais Chicago est tombé sur un os du nom de LaMarcus Aldridge. Quelques jours après avoir été oublié pour le prochain All-Star Game, l'ailier des Blazers a battu son (frais) record de points en carrière, inscrivant 42 points à 15 sur 23 aux tirs après avoir signé 40 points, la semaine dernière, face aux Spurs.