Anigo allume Deschamps

  • A
  • A
Anigo allume Deschamps
Partagez sur :

La victoire obtenue samedi au Stade Vélodrome face à Ajaccio (2-0), lors de la 11e journée de Ligue 1, n'a pas apaisé toutes les tensions du côté de l'Olympique de Marseille, bien au contraire. A l'issue de la rencontre, le directeur sportif phocéen, José Anigo, s'en est en effet violemment pris à Didier Deschamps. Le divorce semble bel et bien consommé entre les deux hommes.

La victoire obtenue samedi au Stade Vélodrome face à Ajaccio (2-0), lors de la 11e journée de Ligue 1, n'a pas apaisé toutes les tensions du côté de l'Olympique de Marseille, bien au contraire. A l'issue de la rencontre, le directeur sportif phocéen, José Anigo, s'en est en effet violemment pris à Didier Deschamps. Le divorce semble bel et bien consommé entre les deux hommes. On savait que l'entente n'était pas cordiale entre ces deux-là, mais leur discordance a éclaté au grand jour ce samedi soir. Alors que l'OM venait de décrocher un succès capital à domicile en championnat face à Ajaccio (2-0), trois jours après avoir été surpris en toute fin de match par Arsenal en Ligue des champions (0-1), et avait ainsi réussi, au moins pour un temps, à calmer la grogne de ses supporters, José Anigo s'en est violemment pris à Didier Deschamps devant la presse. Agacé par les propos de l'entraîneur phocéen, qui avait laissé entendre dans la semaine que tout le monde ne tirait pas dans le même sens au sein du club provençal, le directeur sportif n'a pas mâché ses mots: "Je ne sais pas à qui cela était destiné mais si vous me posez la question, c'est que vous l'avez pris pour moi", a-t-il ainsi déclaré, dans des propos relayés par La Provence. "Moi, je ne joue pas, je ne fais pas l'équipe, je ne m'en mêle pas au quotidien. C'est idiot de distiller des petites phrases comme ça, alors que la situation commande de se consacrer au terrain, pour que l'équipe gagne. On ne peut pas toujours dire c'est la faute de untel ou de untel et jouer à Calimero". Une véritable déclaration de guerre qui va mettre encore un peu plus de pression médiatique sur l'OM, qui n'en avait pas vraiment besoin. Car, si la mésentente entre les deux hommes était un secret de polichinelle, le conflit éclate désormais au grand jour et met les dirigeants phocéens dans l'embarras. Comment le président Vincent Labrune et la propriétaire Margarita Louis-Dreyfus vont-ils réagir pour apaiser les tensions ? Quelle sera aussi la réaction de Didier Deschamps, déjà mis en cause pour la première fois par les supporters cette semaine ? Une fois de plus, la semaine s'annonce plus qu'agitée du côté du centre d'entraînement de l'OM.