Angleterre-France, le best of

  • A
  • A
Angleterre-France, le best of
@ Reuters
Partagez sur :

VIDEO - Avant le rendez-vous de Wembley, Europe1.fr a sélectionné 5 instants inoubliables.

13 juin 2004 : la vista et le vomi de Zizou. Pour son entrée en matière dans l'Euro 2004, l'équipe de France souffre face à l'Angleterre, qui mène (1-0) au score depuis la 37e minute. On joue le temps supplémentaire lorsqu'Emile Heskey bouscule Claude Makelele aux 25 mètres. Zinedine Zidane se saisit du ballon et adresse un maître coup franc qui offre l'égalisation à l'équipe de France. Mais le plus incroyable reste à venir. Sur une passe en retrait malheureuse de Steven Gerrard, David James fauche Thierry Henry. "Zizou" ne tremble pas et transforme le penalty. Bixente Lizarazu vient le féliciter mais son capitaine l'écarte du bras. Avant de tirer son penalty, il expliquera avoir vomi sur la pelouse.

Le match bascule en deux minutes :

10 février 1999 : le (presque) triplé d'Anelka. Le dernier Angleterre-France disputé à Wembley reste celui de Nicolas Anelka. "On a trouvé notre Ronaldo", affirme à l'issue de la rencontre le capitaine, Didier Deschamps. La France avait surtout son Zizou. Le stratège des Bleus est à l'origine des deux buts de l'attaquant français, sur une subtile déviation à la 68e minute de jeu et grâce à un décalage sur Christophe Dugarry à la 76e. La liaison Zidane-Anelka réussit même à marquer une troisième fois. Mais l'arbitre assistant ne voit pas le ballon franchir la ligne sur un tir puissant d'Anelka sous la barre.

Zidane se souvient de cette rencontre :

16 juin 1982 : l'éclair de Robson. Avant Séville, avant Giresse, Trésor, Schumacher et Battiston, la France avait connu un début de Coupe du monde 1982 particulièrement difficile. Et même un tout début. Opposés à l'Angleterre lors de leur premier match, les Bleus se sont retrouvés menés... après 27 secondes. Bryan Robson, totalement esseulé dans la défense française, mit les siens sur la voie du succès (3-1). Pendant longtemps, ce but fut le plus rapide de l'histoire de la Coupe du monde, avant que le Turc Hakan Sükur ne batte ce record en 2002 (face à la Corée du Sud après 10"8).

Bryan Robson crucifie Jean-Luc Ettori après 27 secondes :

26 mars 2008 : l'hommage à Thierry Gilardi. Au lendemain du décès de Thierry Gilardi, qui commentait les matches des Bleus, les spectateurs du Stade de France observent une minute de silence. Peu après la demi-heure de jeu, les joueurs de Raymond Domenech obtiennent un penalty. Franck Ribéry, alors homme fort des Bleus, se charge de le tirer, avec succès. Après avoir trompé David James, le joueur du Bayern enlève son maillot et se présente devant la caméra avec ce message : "Pour mon pote Hicham et M. Gilardi." Aucun autre but ne sera marqué et la France l'emporte 1-0.

Franck Ribéry rend hommage à Thierry Gilardi :

29 février 1984 : l'échauffement de Platini. Quatre mois avant l'Euro, l'équipe de France de Michel Hidalgo affronte l'Angleterre au Parc des princes. Le n°10 des Bleus inscrit un doublé, augurant de son festival offensif estival (neuf buts, record lors d'un Euro). Le premier but est inscrit de la tête après une passe lobée d'Alain Giresse. Le deuxième est un coup franc direct qui n'est pas sans rappeler celui de Zidane inscrit vingt ans plus tard : même aisance technique, même conviction dans la frappe, même angle de tir et même gardien impuissant. Bientôt une version 2010 avec Gourcuff ou Nasri à la baguette ?

Regardez le deuxième but de Platini face à l'Angleterre :