Angers veut voir plus haut

  • A
  • A
Angers veut voir plus haut
Partagez sur :

Après une saison 2010/2011 satisfaisante, Le SCO Angers a connu une intersaison mouvementée. Non pas du côté de l'effectif, où très peu de mouvements ont eu lieu, mais du côté juridique. Le club est menacé d'une rétrogradation en National à cause d'un déficit d'environ 600000 euros, tandis que son président et actionnaire majoritaire Willy Bernard a été condamné en justice. La saison débute difficilement pour le SCO.

Après une saison 2010/2011 satisfaisante, Le SCO Angers a connu une intersaison mouvementée. Non pas du côté de l'effectif, où très peu de mouvements ont eu lieu, mais du côté juridique. Le club est menacé d'une rétrogradation en National à cause d'un déficit d'environ 600000 euros, tandis que son président et actionnaire majoritaire Willy Bernard a été condamné en justice. La saison débute difficilement pour le SCO. La saison dernière Le SCO Angers a réalisé une très belle saison. Malgré de bons premiers matches, Angers ne finit la première moitié de saison qu'à la quinzième place, à 5 points du premier relégable. Mais lors de la deuxième partie de saison, le SCO se réveille avec une belle remontée, se mêlant à la lutte pour la montée pour finir à la sixième place, à 5 points du troisième. Mais on retiendra surtout de cette saison le parcours des Angevins en Coupe de France, le SCO, qui aura notamment épinglé à son tableau de chasse Bordeaux et Valenciennes et mis un terme à la belle aventure de Chambéry, atteignant les demi-finales, seulement battu par le Paris SG aux portes du Stade de France. Le recrutement Le club ayant un déficit de 600000 euros à combler, peu de recrues étaient à prévoir. Seul Hamady Tamboura, qui évoluait à Mantes en CFA, s'est engagé pour le SCO Angers, qui a prolongé Jérémy Hénin jusqu'en 2013. Côté départs, Henri Saivet (Bordeaux) et Loris Arnaud (PSG), prêtés la saison dernière, ont quitté le Maine-et-Loire. Les principales nouveautés sont dans le staff technique: Jean-Louis Garcia a quitté le SCO pour rejoindre le RC Lens, tout juste descendu en Ligue 2, il est remplacé par Stéphane Moulin qui s'occupait de l'équipe de CFA 2. Le seul véritable imprévu de l'intersaison est finalement le changement de président. Bertrand Baudaire est devenu le président délégué suite aux déboires judiciaires de Willy Bernard, condamné à deux ans de prison avec sursis, à cinq ans d'interdiction de gérer une entreprise et à 200000 euros d'amende. Angers se prépare donc à entamer une nouvelle saison avec un effectif qui a très peu changé mais avec une nouvelle équipe dirigeante. Le joueur à suivre A bientôt 25 ans, Claudiu Keserü est un éternel espoir. Quand il débute sous les couleurs nantaises en 2004/2005, il n'a que 18 ans et pourtant il enchaînera 15 matches pour 3 buts. Vite comparé à son compatriote Viorel Moldovan, ancien buteur du FCN champion de France en 2001, Keserü, doté d'un très bon pied gauche, s'impose petit à petit, mais la descente de son club en Ligue 2 freine sa progression. En manque de temps de jeu, il est prêté à Libourne-Saint-Seurin et à Tours avant de finir à Angers. Devenu titulaire, l'attaquant Roumain a joué 35 matches pour 10 buts marqués en 2010/2011 et a fini meilleur buteur du club. A n'en pas douter, Claudiu Keserü sera la pièce maîtresse de l'attaque du SCO Angers, s'il reste... L'entraîneur Stéphane Moulin est le nouvel entraîneur du SCO Angers suite au départ de Jean-Louis Garcia au RC Lens. Agé de 44 ans, Moulin connaît sa première expérience en tant qu'entraîneur dans un club professionnel. Il a passé les cinq dernières années à diriger l'équipe de CFA 2 du SCO Angers. "On le connait tous car c'était le coach de la réserve. On s'est déjà entrainés avec lui, il côtoyait le groupe l'année dernière" raconte Nicolas Gillet. Ne possédant pas le diplôme d'entraîneur professionnel de football (DEPF), il sera secondé par l'ancien joueur nantais Serge Le Dizet qui vient de signer pour deux ans avec le SCO et possède ce diplôme. L'objectif Angers ne s'est pas vraiment fixé d'objectifs. Après l'indécision quant à son avenir en Ligue 2, le club angevin veut finir le plus haut possible, tout en assurant son maintien le plus rapidement. "On essaiera d'être le mieux classé possible. [...] Mais sans jouer petits bras, on va d'abord tout faire pour prendre les 42 points nécessaires pour le maintien", déclare l'expérimenté Nicolas Gillet. Le SCO Angers part donc avec comme objectif le maintien, tout en espérant plus si ce dernier est assuré assez rapidement. L'avis de la rédaction Le SCO Angers sort d'une belle saison 2010/2011 avec une sixième place en Ligue 2 et une demi-finale en Coupe de France. Mais avec les chamboulements au niveau de la direction et le changement d'entraîneur, le SCO n'entame pas de la meilleure des manières son début de saison. Heureusement, l'effectif n'a pas bougé. Le club peut compter sur une défense expérimentée avec Nicolas Gillet et Jérémy Hénin et contient dans ses rangs plusieurs joueurs ayant évolué en Ligue 1 (David De Freitas, Grégory Malicki, Yves Deroff...). De quoi jouer le milieu de tableau, voire plus...