Anelka soulage Chelsea

  • A
  • A
Anelka soulage Chelsea
Partagez sur :

Grâce à un doublé de son attaquant français, qui a rejoint Samuel Eto'o en tête du classement des buteurs, Chelsea a pris une très sérieuse option sur les quarts de finale en s'imposant à Copenhague (2-0), en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Les Blues, qui n'ont plus que cette compétition à jouer, ont livré l'un de leurs meilleurs matches depuis longtemps et surclassé une équipe danoise en manque de rythme.

Grâce à un doublé de son attaquant français, qui a rejoint Samuel Eto'o en tête du classement des buteurs, Chelsea a pris une très sérieuse option sur les quarts de finale en s'imposant à Copenhague (2-0), en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Les Blues, qui n'ont plus que cette compétition à jouer, ont livré l'un de leurs meilleurs matches depuis longtemps et surclassé une équipe danoise en manque de rythme. Carlo Ancelotti attendait de voir ses joueurs se réveiller sous la pression, le manager italien a été servi. Son équipe de Chelsea a réalisé mardi soir son meilleur match depuis bien longtemps, en même temps qu'elle s'est ouvert le chemin des quarts de finale de la Ligue des champions. Éliminés de la Cup le week-end dernier, largués en championnat, les Blues ont fait le métier, et même plutôt bien, en remportant la première manche de leur huitième de finale européen sur la pelouse de Copenhague (2-0). Face à une très décevante équipe danoise, bien loin de celle qui avait tenu le Barça en échec au mois de novembre (1-1), Chelsea, tout en donnant de l'air à son entraîneur menacé, a enfin séduit. Et notamment le duo Torres-Anelka, ce dernier auteur des deux buts de la rencontre Tous deux remplaçants ce week-end contre Everton, au profit du trio Malouda-Drogba-Kalou, l'Espagnol et le Français retrouvaient la pointe ce mardi soir, Malouda descendant d'un cran. Et si la complémentarité entre Torres et Drogba n'avait pas sauté aux yeux, loin de là, jusqu'alors, l'association entre les deux anciens joueurs de Liverpool a livré de belles promesses. Comme il l'affectionne énormément, Anelka a beaucoup décroché, laissant plus volontiers Torres dans une position plus avancée. Cela eut pour effet de créer de bons décalages, et du mouvement, même si Anelka a parfois empiété dans la zone d'un Malouda ne sachant plus trop où se situer. Le Guyanais semble être pour le moment la principale victime de l'arrivée de Torres au mercato. Anelka, 26e but européen Torres, justement, a réalisé son meilleur match sous les couleurs des Blues. L'Espagnol est apparu en jambes (on l'a même vu défendre), disponible pour ses partenaires, mais il a cruellement péché dans la finition. Un contrôle raté dans la surface alors qu'il était seul à la réception d'une frappe dévissée de Ramires (7e), un premier duel perdu contre Wiland alors qu'il était parvenu à éliminer Zanka (20e), ou encore une frappe du gauche une nouvelle fois sortie par le gardien danois alors qu'il avait crocheté deux défenseurs (60e), Torres a beaucoup tenté. Et beaucoup raté. Un sacré bémol, mais il semble sur la bonne voie. Anelka, lui, n'en est plus là. Le n°39 de Chelsea a rejoint Platini, Papin, Trezeguet et Henry parmi les joueurs français à plus de 25 buts en Coupe d'Europe. L'ancien parisien s'est même offert un doublé, sur deux actions similaires. Sur une passe en retrait mal assurée par Gronkjaer, Anelka s'est avancé, avant de tromper un Wiland pas très souverain d'une frappe croisée (1-0, 17e). Puis sur une ouverture de Lampard, il a de nouveau trompé le gardien danois de l'entrée de la surface (2-0, 54e). Avec sept réalisations, Anelka a rejoint Samuel Eto'o en tête du classement des buteurs de la compétition. En face, Copenhague jouait son premier huitième de finale de Ligue des champions en même temps que son premier match officiel en 2011. Et cela s'est vu.