Anelka et la quête d'un Mondial

  • A
  • A
Anelka et la quête d'un Mondial
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Buteur décisif à Croke Park, Nicolas Anelka ne veut pas s'enflammer avant le match retour face à l'Irlande.

Unique buteur du barrage aller entre l'Irlande et la France (0-1), Nicolas Anelka n'a encore jamais participé à une Coupe du Monde de sa carrière. S'il reste très concentré sur le match retour décisif pour la qualification pour le Mondial 2010, mercredi, l'attaquant avoue ne pas faire de "fixation" sur cet objectif, histoire de ne pas "s'enflammer"...Héros de Croke Park, samedi dernier, Nicolas Anelka a réveillé les espoirs de qualification de l'équipe de France lorsque, sur une passe décisive de Yoann Gourcuff, le joueur de Chelsea a vu sa frappe des vingt-mètres flirter avec le poteau du but de Shay Given avant de faire trembler les filets irlandais (1-0, 71e). Certes, la déviation de Sean St Ledger sur l'unique but du match n'est pas pour rien dans la réussite de l'attaquant tricolore mais cette dernière a placé les Bleus dans une position un peu plus confortable à la veille d'un barrage retour décisif pour le Mondial 2010 au Stade de France."Mais on ne va pas s'enflammer, il reste encore 90 minutes et tout est possible", prévient Nicolas Anelka. Lui qui n'a encore jamais goûté aux joies d'une participation à une Coupe du Monde, n'avoue pourtant pas ressentir un surplus de motivation par rapport à ses coéquipiers. "J'ai envie de la faire autant que n'importe quel autre joueur. Il n'y a rien de spécial. Ce n'est pas parce que j'en ai manqué trois que je me défonce plus que les autres", confie-t-il.Ça va être un match spécialAbsent de la sélection nationale lors des éditions 1998, 2002 et 2006, l'ancien Parisien a appris à gérer ses déceptions pour se reconcentrer sur sa carrière en club, notamment à Chelsea depuis 2008. "Manquer une Coupe du monde, ça fait partie de la vie d'un footballeur. Je suis vite passé à autre chose. J'ai su rebondir à chaque fois et c'est aussi pour ça que j'ai eu la force de revenir. [...] Mais je ne fais pas une fixation là-dessus. Un Mondial, c'est un grand tournoi à jouer mais ce n'est pas un rêve pour moi. C'est une grande compétition qu'il faut gagner", assène-t-il.Le Français a en tous cas bon espoir de figurer parmi le groupe tricolore qui s'envolera peut-être vers l'Afrique du Sud, en juin prochain. "J'ai fait tous les matches des éliminatoires de l'Euro 2008 et de la Coupe du Monde 2010 alors c'est clair que je pense que j'y serai", assure ainsi le natif de Versailles, l'esprit davantage tourné vers l'objectif préalable de la qualification: "Ça va être un match spécial car on ne sait pas encore ce que l'on va faire: attaquer ou tenter de gérer l'avantage acquis. Je pense qu'on va jouer pour la gagne, afin d'éviter de se mettre en danger". Une option plus sûre en effet face à des Irlandais revanchards, mercredi...