Andy Schleck exclu pour un verre

  • A
  • A
Andy Schleck exclu pour un verre
@ Reuters
Partagez sur :

VUELTA - Le dauphin de Contador sur le Tour est puni pour être sorti boire un verre.

VUELTA - Le dauphin de Contador sur le Tour est puni pour être sorti boire un verre. La fin de la collaboration entre Bjarne Riis et Andy Schleck, qui quittera Saxo Bank à la fin de la saison pour une nouvelle équipe luxembourgeoise, tourne à la tragi-comédie. Le leader de l'équipe danoise, venu sur le Tour d'Espagne en touriste (77e à 37' après 9 étapes), a été exclu mardi avant la départ de la 10e étape par la direction de son équipe pour être allé prendre un verre après le dîner. "Je sais que j'ai enfreint une règle de l'équipe et c'est pour cette raison que Bjarne (Riis) a décidé de me renvoyer", a déclaré le cadet des frères Schleck sur le site cyclingnews.com. "Je suis responsable de mes actes et même si je pense que c'est une décision trop sévère, je respecte Bjarne en tant que patron et il doit faire ce qu'il pense être le mieux." Son coéquipier australien Stuart O'Grady, lui aussi partant de chez Saxo à la fin de la saison, a également été pris la main dans le sac, ou plutôt le nez dans le verre, et exclu selon les mêmes modalités. Riis nie tout rapport avec le dopage Avant Andy Schleck, un autre coureur s'était rendu célèbre pour une incartade nocturne : Floyd Landis. Sur le Tour 2006, l'Américain avait expliqué son contrôle positif à la testosérone par une consommation excessive de whisky la veille... De fait, l'ombre du dopage plane forcément sur ce double abandon chez la Saxo. Interrogé sur la question par l'AFP, Riis, qui comptera l'an prochain dans son équipe le double vainqueur du Tour Alberto Contador, a indiqué que cette exclusion n'avait "rien à voir" avec le dopage. Forcément un peu penaud après cette décision, Andy Schleck conclut donc sa dernière grande courses à étapes sur une note un peu amère. "Je revenais en forme et j'aurais réellement souhaité rester sur cette Vuelta pour aider Fränk et le reste de l'équipe." Largué au général, Andy aurait effectivement pu être une aide précieuse dans les prochaines étapes de montagne pour son frère Fränk, encore en course pour la victoire finale (13e à 1'47"). En excluant ainsi Andy, Riis complique la tâche de Fränk, qui, lui aussi, va quitter Saxo Bank à la fin de saison. Voilà qui fleure bon le règlement de comptes...