Andy Irons, une légende emportée

  • A
  • A
Andy Irons, une légende emportée
@ Reuters
Partagez sur :

SURF - Le triple champion du monde est mort à l'âge de 32 ans. Une enquête est en cours.

Kelly Slater-Andy Irons, c'est le duel qui a animé le monde du surf au début des années 2000. Ces deux-là ont trusté les titres mondiaux entre 2002 et 2006 et nourri une rivalité de tous les instants. L'histoire est cruelle. Alors que Slater est en lice pour décrocher un 10e titre mondial, son ancien rival est mort dans de tragiques circonstances. Son corps a été découvert mardi soir dans une chambre du Grand Hyatt Hotel près de l'aéroport Fort Worth de Dallas, au Texas, où il faisait étape avant de regagner son domicile sur l'île de Kauai dans l'archipel américain d'Hawaï.

Regardez ce court film hommage présenté par son sponsor, Billabong :

"C'est un choc horrible, il n'avait que 32 ans", confie le journaliste David Michel, qui couvre le surf depuis plus de dix ans pour le groupe L'Equipe et qui avait rencontré Irons il y a environ un mois à Hossegor. "C'était quelqu'un de super cool et de très abordable pour les journalistes et les spectateurs. Il était né et vivait à Hawai, une terre de surf où il était infiniment respecté. Sa femme attendait un enfant pour le mois de décembre, c'est une histoire bouleversante." Selon un communiqué rédigé par la famille du défunt, et publié sur le site de l'ASP World Tour, Irons "avait contracté la dengue", une maladie infectieuse transmise par les moustiques.

L'hypothèse d'une overdose à la méthadone

Mais ABC fait état d'une toute autre version. Sur son site internet, la chaîne indique qu'Irons aurait pu être victime d'une overdose de méthadone, substitut de l'héroïne. Un flacon de ce produit a été retrouvé auprès du corps du défunt. Sur un circuit mondial qui conduit les surfeurs aux quatre coins de la planète entre février et décembre, Andy Irons et son jeune frère, Bruce, avaient la réputation d'être des fêtards, avec une inclinaison certaine pour l'alcool et autres substances...

"A un moment donné, il pensait plus à faire la fête qu'à briller sur sa planche. Ça risquait d'aller trop loin. L'an passé, il a fait un break car il avait besoin de "se ressourcer" et de faire du free surf. Il est revenu à la compétition cette saison avec plutôt de bons résultats." En septembre dernier, Irons avait notamment remporté l'une des dix épreuves de la saison, à Teahupo'o, en Polynésie française.

Ce que David Michel retiendra avant tout d'Andy Irons, c'est l'"aisance pour attaquer la vague avec cette puissance de feu dans les jambes". "C'était aussi un formidable compétiteur, qui a réussi l'exploit de remporter plusieurs titres de champion du monde consécutifs." En dehors d'Irons, seuls deux surfeurs ont été capables d'en remporter au moins trois consécutifs : l'Australien Mark Richards (1979 à 1982) et Kelly Slater (5 entre 1994 et 1998). Aujourd'hui, Slater est tristement seul au sommet.