Andy Irons n'est plus

  • A
  • A
Andy Irons n'est plus
Partagez sur :

Le monde du surf est sous le choc après la disparition de l'Hawaiien Andy Irons à seulement 32 ans. Triple champion du monde entre 2002 et 2004, celui qui fut le plus grand rival de Kelly Slater est décédé mardi après avoir contracté la dengue. A moins qu'une overdose de méthadone n'ait causé sa perte...

Le monde du surf est sous le choc après la disparition de l'Hawaiien Andy Irons à seulement 32 ans. Triple champion du monde entre 2002 et 2004, celui qui fut le plus grand rival de Kelly Slater est décédé mardi après avoir contracté la dengue. A moins qu'une overdose de méthadone n'ait causé sa perte... La grande famille du surf a perdu un de ses plus éminents membres en la personne d'Andy Irons, décédé mardi à l'âge de 32 ans. L'Hawaiien, qui avait déclaré forfait pour le Rip Curl Pro Search, débuté à Porto Rico la semaine dernière, après avoir contracté la dengue, une infection virale transmise à l'homme par l'insecte, a été retrouvé mardi sans vie dans une chambre d'hôtel à proximité de l'aéroport de Dallas, ville où il faisait escale avant de regagner une terre qui l'adulait, Hawaï. Une version défendue par la famille du défunt qui contraste avec celle du journal hawaïen Star Advertiser, la publication évoquant la possibilité d'une overdose à la méthadone. Le quotidien basé à Honolulu assure ainsi que ce produit, utilisé pour le traitement de la douleur et de l'addiction à l'héroïne, a été retrouvé au côté du corps inanimé du champion, réputé pour son penchant pour la fête. Les médias américains ne manquent d'ailleurs pas de rappeler qu'Irons avait pris une année sabbatique en 2009 pour soigner son addiction aux drogues. Slater-Irons, une rivalité épique En attendant les résultats de l'autopsie prévue ce mercredi, la terrible nouvelle a été officialisée par la famille du champion via un communiqué transmis à l'ASP, l'association de surf professionnel. Présent sur le circuit depuis 1998, Andy Irons avait rapidement émergé comme le concurrent le plus sérieux de Kelly Slater, glanant trois titres mondiaux en 2002, 2003 et 2004. La rivalité entre les deux hommes, exacerbée par les médias spécialisés, avait d'ailleurs donné au surf un nouvel élan et fait entrer ce sport dans une nouvelle dimension avec ce duel stratosphérique. Vainqueur de vingt épreuves sur le circuit, dont trois Quiksilver Pro France (2003, 2004 et 2005), la seule étape organisée en France métropolitaine - sur les plages landaises d'Hossegor - du circuit ASP, et lauréat à quatre reprises de la mythique Triple Crown of Surfing organisée dans son jardin, le north shore d'Oahu à Hawaï, Andy Irons laisse derrière lui une empreinte indélébile dans le monde du surf. Mais également une femme, Lyndie, enceinte de sept mois.