Ancelotti, oui à Paris ?

  • A
  • A
Ancelotti, oui à Paris ?
Partagez sur :

Après plusieurs semaines de tractations, Carlo Ancelotti aurait finalement accepté l'offre de Leonardo, le directeur sportif du PSG. Selon L'Equipe de ce vendredi, l'entraîneur italien devrait être nommé le 1er janvier prochain sur le banc parisien, en remplacement d'Antoine Kombouaré, licencié jeudi alors que le club de la capitale pointe en tête du classement de la Ligue 1 à la trêve.

Après plusieurs semaines de tractations, Carlo Ancelotti aurait finalement accepté l'offre de Leonardo, le directeur sportif du PSG. Selon L'Equipe de ce vendredi, l'entraîneur italien devrait être nommé le 1er janvier prochain sur le banc parisien, en remplacement d'Antoine Kombouaré, licencié jeudi alors que le club de la capitale pointe en tête du classement de la Ligue 1 à la trêve. Moins de 24 heures après l'annonce du licenciement d'Antoine Kombouaré, on en sait un peu plus sur le nom du successeur du Kanak sur le banc du Paris Saint-Germain. A en croire l'édition de ce vendredi de L'Equipe, il s'agirait de Carlo Ancelotti. L'ancien coach de l'AC Milan (2001-2009) et de Chelsea (2009-2011), qui passe les fêtes de fin d'année au Canada, le pays de son épouse, pourrait débarquer dans la capitale le 1er janvier prochain pour y signer un contrat de deux ans et demi avec à la clé un salaire atteignant les sommets (*). Déjà contacté en novembre dernier par Leonardo, le technicien transalpin a fini par accepter l'offre du directeur sportif brésilien. Pourtant, il semblait plus enclin il y a un mois et demi à poursuivre l'aventure outre-Manche en prenant la succession de Harry Redknapp à la tête de Tottenham l'été prochain. Mais apparemment, le nouvel homme fort du club de la capitale, qui n'a jamais vraiment caché son souhait depuis son arrivée d'engager un entraîneur de renommée internationale, a eu les bons arguments pour convaincre un technicien qu'il connaît parfaitement pour avoir travaillé sous ses ordres, puis à ses côtés, en tant que directeur technique de l'AC Milan, avant de lui succéder sur le banc rossonero, et dont la réputation n'est plus à faire. A 52 ans, "Carletto" dispose en effet d'un palmarès pour le moins fourni avec deux Ligues des champions obtenues avec le club lombard (2003 et 2007), un titre de champion d'Italie (2004), un autre de champion d'Angleterre (2010), une Coupe du monde des clubs (2007), deux Supercoupes d'Europe (2003, 2007), une Coupe d'Italie (2003), une Supercoupe d'Italie (2004), une Coupe d'Angleterre (2010) et un Community Shield (2009). Lamouchi comme adjoint ? Outre son palmarès, Ancelotti est un homme expérimenté, qui sait se faire respecter tout en se montrant pragmatique pour gérer les égos de ses stars, comme en témoignent ses passages réussis à l'AC Milan et Chelsea, où il a su garder le contrôle du vestiaire. Un vécu qui devrait lui permettre d'imposer son autorité au sein du PSG et de faire face à la pression médiatique, qui s'annonce plus forte que jamais, notamment en ce qui concerne l'arrivée annoncée de David Beckham, qu'il a déjà eu sous ses ordres à Milan. Un profil idéal en somme qui explique la décision de Leonardo de se séparer d'Antoine Kombouaré dès cet hiver, alors que le club avait fini la première partie de saison en tête du championnat avec trois ponts d'avance sur son dauphin, Montpellier. Reste désormais à savoir si Carlo Ancelotti, en dépit des moyens mis à sa disposition, parviendra à s'adapter et à trouver rapidement la bonne formule pour emmener le PSG vers les sommets. Pour parvenir à ses fins, ce dernier pourrait être secondé par Sabri Lamouchi. Agé de 40 ans, l'ancien international tricolore a l'avantage de bien connaître le championnat de France et le football italien pour y avoir évolué durant cinq ans, de 2000 à 2005, sous les couleurs de Parme, de l'Inter et du Genoa. Et comme il a terminé sa carrière au Qatar, son profil pourrait paraître idéal aux yeux des nouveaux dirigeants parisiens. (*) Selon L'Equipe, Carlo Ancelotti touchait la modique somme de 6 millions d'euros nets d'impôts par an lorsqu'il était à Chelsea. Gageons qu'il devrait au moins recevoir l'équivalent au PSG.