Ancelotti, c'est imminent

  • A
  • A
Ancelotti, c'est imminent
Partagez sur :

Sauf rebondissement de dernière minute, la nomination de Carlo Ancelotti au poste d'entraîneur du Paris SG devrait intervenir ces jours-ci, donc le départ d'Antoine Kombouaré officialisé. Aperçu au Parc des Princes mercredi, le technicien italien doit signer un contrat de deux ans et demi qui lui rapporterait un salaire annuel estimé à 6 millions d'euros.

Sauf rebondissement de dernière minute, la nomination de Carlo Ancelotti au poste d'entraîneur du Paris SG devrait intervenir ces jours-ci, donc le départ d'Antoine Kombouaré officialisé. Aperçu au Parc des Princes mercredi, le technicien italien doit signer un contrat de deux ans et demi qui lui rapporterait un salaire annuel estimé à 6 millions d'euros. Avec l'arrivée imminente de Carlo Ancelotti à la tête de l'équipe de la capitale, le Paris SG va basculer dans une autre dimension. Une dimension jusqu'ici jamais connue dans le Championnat de France de Ligue 1 et qui n'est pas sans déboussoler jusqu'aux plus fidèles supporters, certains ne se reconnaissant plus dans le strass et les paillettes d'un club de plus en plus «bling-bling». Car rien ne semble devoir arrêter les dirigeants qatariens, prêts à toutes les folies pour faire de leur nouveau joujou une vitrine de luxe rayonnant aux quatre coins du monde. Après avoir déjà dépensé 82 millions d'euros lors du mercato d'été, dont 42 pour le seul Javier Pastore, les actionnaires majoritaires du club entendent franchir un palier supplémentaire cet hiver, chaque jour qui passe apportant son lot de rumeurs sur le futur visage de l'équipe: l'arrivée de David Beckham est quasiment actée et attendue pour le début de semaine prochaine lors du stage au Qatar, on parle désormais des Brésiliens Kaka, Hulk et Pato, de Florent Malouda, de Carlos Tevez, n'en jetez plus ! Publiquement comme Diego Lugano mardi, ou non, les joueurs actuels commencent à s'inquiéter de voir leur statut remis en cause, eux qui, devront prouver à leur nouvel entraîneur qu'ils ont la carrure pour faire partie de ce PSG-là. Ancelotti devra gérer nouvelles et anciennes stars... Car c'est bien Carlo Ancelotti qui aura la charge de gérer ce groupe recomposé et d'intégrer les nouvelles stars sans froisser les «anciennes». Le technicien italien, passé avec succès par l'AC Milan, où il a fait une partie de sa carrière de joueur, et Chelsea, a sans doute déjà potassé sur le dossier «mercato», lui qui devrait signer ce mercredi un contrat de deux ans et demi, avec à la clé un mirobolant salaire de 500.000 euros mensuels, nets d'impôts s'il vous plaît ! Inutile de préciser que jamais, un entraîneur n'a disposé d'un tel salaire en France et ce seul chiffre indique à lui tout seul que pour les patrons du club, l'indemnité d'un peu moins de 3 millions d'euros qui sera versée à Antoine Kombouaré ne constitue pas vraiment un problème. Ce dernier, toujours officiellement entraîneur de l'équipe de la capitale, mais qui n'a pas été jugé à la hauteur du futur groupe parisien, sera donc remercié en même temps que Carlo Ancelotti sera intronisé, un passage de témoin hautement symbolique pour un club qui est en train de «révolutionner» le Championnat de France... En bien ou en mal ? A vous de juger...