Ammann premier de cordée

  • A
  • A
Ammann premier de cordée
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Simon Ammann a décroché la première médaille d'or des Jeux, en saut à skis.

JO 2010 - Simon Ammann a décroché la première médaille d'or des Jeux, en saut à skis. "Je n'ai pas de mots pour décrire la situation. C'est fou, j'ai tout donné, je me suis tellement concentré sur cette compétition". Sacré champion olympique de l'épreuve de saut à ski sur petit tremplin, samedi, Simon Ammann mesurait tout le chemin parcouru depuis sa déroute lors des Jeux Olympiques d'hiver de Turin. Il y a quatre ans, la cité transalpine avait vu la chute du double champion olympique de Salt Lake City (en 2002) alors seulement 15e sur grand tremplin et 38e sur petit. Dans le Parc olympique de Whistler (station au nord de vancouver), le Suisse a regagné ses lettres de noblesse en assumant pleinement son statut de favori, lui qui domine actuellement le classement de la Coupe du Monde actuel. Dès la première manche, l'athlète helvète a envoyé un signe fort à la concurrence avec un saut mesuré à 105 mètres. Marque qu'il a amélioré lors de la finale pour s'adjuger un total de 276,5 points et arracher la médaille d'or. "C'est ma troisième médaille d'or. C'est dingue", réalisait Simon Ammann après sa performance. Deux Français en finale Une performance de choix qui a relégué le vétéran polonais Adam Malysz, 32 ans et quadruple champion du monde, à sept points derrière tandis que le jeune Autrichien Gregor Schlierenzauer s'est emparé de la médaille de bronze. Tout juste âgé de 20 ans, ce dernier, après un premier saut décevant, est remonté de la 7e à la 3e place grâce à une mesure à 106,5 mètres lors de son deuxième saut. "Mes rêves deviennent réalité et peut-être encore plus à mesure que les Jeux vont avancer", lâchait-il plein d'espoir alors que l'épreuve de saut à ski sur grand tremplin, le 19 fevrier prochain, se profile. Simon Ammann, surnommé Harry Potter depuis les JO de Salt Lake City pour sa ressemblance avec le jeune sorcier, s'avancera encore, samedi prochain, comme l'un des grands favoris. En cas de sacre suprême, le Suisse, qui vient d'égaler le record du Finlandais Matti Nykänen, seul sauteur triple champion olympique jusque là, pourrait entré définitivement dans la légende de son sport. Loin des meilleurs lors de l'épreuve sur petit tremplin, le clan tricolore a tout de même réussi à placer deux de ses représentants lors de la manche finale. A l'arrivée, Emmanuel Chedal a pris la 24e place quand Vincent Descombes Sevoie a dû se contenter du 28e rang.