Amélie Mauresmo prend sa retraite

  • A
  • A
Amélie Mauresmo prend sa retraite
Partagez sur :

TENNIS - A 30 ans, Amélie Mauresmo a annoncé jeudi sa décision d'arrêter sa carrière.

Comme elle le laissait entendre depuis quelques temps, Amélie Mauresmo a annoncé officiellement ce jeudi qu'elle mettait définitivement fin à sa carrière sportive. A 30 ans, celle qui fut numéro un mondiale en 2004, laisse derrière elle vingt-cinq titres dont deux en Grand Chelem.La lassitude l'a emporté. Alors qu'elle avait prématurément mis un terme à sa saison le 8 octobre pour prendre le temps de la réflexion sur la suite à donner à sa carrière, Amélie Mauresmo a décidé d'arrêter les frais. L'ancienne numéro un mondiale a en effet annoncé sa décision, jeudi, lors d'une conférence de presse organisée pour l'occasion. "Je suis venue pour vous annoncer la fin de ma carrière. C'est une décision mûrement réfléchie", a ainsi expliqué la désormais ancienne joueuse, avant d'éclater en sanglots.Professionnelle depuis 1993, la native de Saint-Germain-en-Laye laisse derrière elle un palmarès riche de 25 titres, le dernier obtenu cette saison lors de l'Open Gaz de France, ce qui fait d'elle la joueuse tricolore la plus titrée de l'ère Open (depuis 1968). Vice-championne olympique en 2004, elle devient surtout numéro un mondial la même année, un statut inédit pour une Française depuis l'instauration du classement électronique (1975). Elle est également la première Française depuis Suzanne Lenglen en 1925, à remporter deux tournois du Grand Chelem la même saison. C'était en 2006 avec deux victoires lors de l'Open d'Australie et Wimbledon.Pourtant toujours autant attirée par la compétition, elle était encore 21e mondiale, Amélie Mauresmo a finalement craqué par lassitude des contraintes liées au circuit et ses voyages incessants. "C'est une décision qui s'est imposée à moi lors des dernières semaines, des dernier mois. Ca devenait difficile mentalement. Ce qui se passe, c'est que je n'ai plus envie d'aller à l'entraînement", a ainsi précisé Amélie Mauresmo. Alors que la jeune classe a du mal à s'imposer au plus haut niveau, le tennis français perd donc celle qui fut son plus beau fer de lance ces dernières années. A Marion Bartoli, Alizé Cornet et autres Aravane Rezaï de désormais se montrer à la hauteur de l'héritage.