Alonso va passer en mode attaque

  • A
  • A
Alonso va passer en mode attaque
Partagez sur :

Troisième au Japon pour le meilleur résultat possible derrière les intouchables Red Bull à Suzuka, Fernando Alonso sait, à trois courses de la fin de la saison, que les opportunités de faire la différence ne seront pas nombreuses. Le pilote espagnol entend ainsi attaquer à tout va. A commencer par le prochain Grand Prix de Corée. Une découverte dont le pilote Ferrari entend profiter. Il n'a guère le choix...

Troisième au Japon pour le meilleur résultat possible derrière les intouchables Red Bull à Suzuka, Fernando Alonso sait, à trois courses de la fin de la saison, que les opportunités de faire la différence ne seront pas nombreuses. Le pilote espagnol entend ainsi attaquer à tout va. A commencer par le prochain Grand Prix de Corée. Une découverte dont le pilote Ferrari entend profiter. Il n'a guère le choix... Attaquer. Le mot d'ordre a été lancé par Fernando Alonso sur le blog des pilotes de la Scuderia Ferrari. Une consigne commune dans le monde de la Formule 1 qui prend un sens véritablement à part à 3 courses de la fin de la saison et alors qu'il reste encore 5 pilotes en lice pour le titre suprême. On le sait, le "Taureau des Asturies" n'est pas le dernier quand il s'agit de passer plein gaz, il est aussi l'un des plus fins calculateurs du plateau. En ce sens, la troisième place obtenue à Suzuka représente une bonne opération dans l'optique du championnat. Loin des erreurs de certains concurrents, il a rapidement compris que déloger les deux Red Bull ressemblait à une mission impossible, il a donc pris le maximum de points possibles. "Suzuka est un tracé qui paraît dessiné pour les Red Bull. Dès le vendredi, on a compris que ce serait difficile. C'est toujours dur de ne pas pouvoir se battre pour la victoire. Mais nous sommes concentrés sur la prochaine course et on sait qu'il conviendra d'élever notre rendement", plaide ainsi le pilote Ferrari. De fait, une 5e place sur la grille, comme à Suzuka, ressemblerait fort à une punition sur la piste de Yeongam. Alonso compte sur Massa Avec 14 points de retard sur Mark Webber au classement, l'objectif est clair : il faut devancer Webber et Vettel et si possible gagner. "Le seul qui peut se permettre un résultat négatif est Webber. Les autres ne peuvent se permettre un abandon, surtout ceux qui sont loin (...) Perdre plus de terrain générerait une situation compliquée", plaide un Fernando Alonso, toujours sur le site de Ferrari, qui verrait d'un bon oeil le retour aux affaires, maintenant qu'il est le pilote numéro 1 de l'écurie puisque seul en course pour le titre, de son coéquipier Felipe Massa. Une performance du Brésilien qui s'intercalerait entre lui et ses concurrents lui serait directement très profitable... Au-delà de sa performance en course, Alonso attend de son coéquipier tous les renseignements possibles d'une piste que tous les pilotes vont découvrir. "Le Grand Prix de Corée peut être crucial et pour moi ce sera important de pouvoir compter sur mon équipier, Felipe. Ce sera très utile de travailler ensemble pour découvrir tous les secrets de cette nouvelle piste afin de préparer au mieux notre monoplace. A ce moment, on doit connaître tous les détails (de la piste) afin d'atteindre notre objectif", reconnaît le pilote espagnol. Une entente cordiale pour un objectif majeur. Car cette fois, Alonso, comme Hamilton ou Button d'ailleurs, n'a pas l'intention de devoir se contenter des restes laissés par les Red Bull.